Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…  

Mettre en place d’un groupe d’analyse des pratiques professionnelles (APP) dans un établissement

« Nous aimerions mettre en place une APP ».

Derrière cette demande, les besoins peuvent être multiples :

  • Réguler des tensions dans l’équipe,
  • assainir des conflits, travailler sur le climat de collaboration de l’équipe,
  • mettre en travail les pratiques,
  • confronter les pratiques singulières,
  • nécessité de travailler certains accompagnements problématiques,
  • prendre du recul par rapport à l’investissement sur certaines personnes accueillies,
  • ouvrir un espace de parole par rapport à l’investissement émotionnel (deuil, violence, maladies dégénératives…).

Or, une APP n’est pas une régulation d’équipe, ni un groupe de parole. L’APP se concentre davantage sur les pratiques en lien avec le public accueilli et/ou accompagné, en s’arrêtant sur des situations vécues et précises, alors que la régulation d’équipe est axée sur les relations internes à l’équipe. Le groupe de parole agit par résonance des différentes paroles, sans qu’une situation précise soit travaillée ou que les relations internes à l’équipe soient nécessairement évoquées.

Or, la rencontre de l’intervenant avec le directeur permet d’établir une relation de collaboration et de confiance pour la mise en place de l’APP. Ces derniers ont besoin d’être rassuré par rapport à l’intervenant, d’autant que par la suite le cadre de l’intervention induit une confidentialité sur les échanges au sein du groupe d’APP, ce qui limitera les échanges avec celui-ci. Il est donc important que la confiance s’instaure en amont, par la rencontre avec l’intervenant et le climat d’élucidation qu’il saura y conduire.

Le deuxième niveau, pas toujours réalisable, est de rencontrer l’équipe concernée, pour que chacun puisse se rendre compte si le « courant passe ». L’équipe pourra ainsi donner son avis en fonction du contact et de la perception de chaque membre, ce qui constitue une première une mise en travail de l’équipe autour d’une décision à prendre.

Les tarifs détermineront aussi le choix de l’intervenant, ainsi que ses références. Il est d’usage de chercher des intervenants qui ont de l’expérience dans le domaine de l’établissement, mais une expérience dans plusieurs domaines différents seront aussi le gage d’une grande adaptabilité aux problématiques diverses dans le travail social, et ôte le risque d’une attente d’expertise de fond au détriment d’une mise en travail réflexif de l’équipe.

Un article de Christian GLAUDEL –

Mots-clefs : , , , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
Parc Richelieu - Entrée 7
F-33800 Bordeaux, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: