Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…

 09 54 95 76 84  –   Espace Membres    

Régions francophones de 1953 à 2017

Les Méthodes Voisines et/ou Complémentaires | Bibliographie

Accompagnement professionnel, Balint, Coaching, Intervision...Télécharger la Bibliographie  

Bibliographie : Supervision, Analyse des Pratiques...

Veuillez renseigner l'adresse email où nous allons vous envoyer le lien de téléchargement.

 

Vous trouverez ci-dessous une bibliographie sur plusieurs approches, méthodes et outils annexes à la Supervision, la Supervision d'équipe et l'Analyse des pratiques professionnelles. La partie ci-dessous est extraite de la très riche bibliographie du le Dct Louis van Kessel et relative à la Supervision et aux méthodes voisines que vous pouvez télécharger sur le Portail.

Il est question de d'Accompagnement professionnel, de Groupes Balint, de Coaching, de Codéveloppement, de Consulting ou encore d'Intervision. Les documents cités peuvent être des livres,des articles, ou encore des rapports issues de plusieurs pays francophones sur plus de 50 ans.

L' ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL 

  • (2001). Accompagner, une idée neuve en éducation. Cahiers Pédagogiques, 393.
  • (2004). L’accompagnement dans tous ses états. Éducation permanente, no 153.
  • BASCO L. (2012). La démarche clinique dans l’accompagnement en formation : vigilance et persévérance ? Spécificités, La revue des terrains sensibles, 5/1, p. 241-256 .
  • BOUTINET J.-P. , PINEAU G. (dir.) (2002). L’accompagnement dans tous ses états. Éducation permanente, no 153.
  • BOUTINET J.-P. , et al. (2007). Penser l’accompagnement adulte : Ruptures, transitions, rebonds. Paris, PUF.
  • CHAPPAZ G. (dir.) (1999). Accompagnement et formation. Marseille, Université de Provence et CNDP/CRDP de Marseille.
  • CHARLIER E. , BIÉMAR S. (dir.) (2012). Accompagner. Un agir professionnel. Bruxelles , De Boeck.
  • CHESNAIS M. F. (1997). Vers l’autonomie, l’accompagnement dans les apprentissages. Paris , Hachette éducation.
  • DUMONT B. , FONSECA C. , et al. (2000). Accompagner. Ramonville Saint-Agne , Érès.
  • FUSTIER P. (2000). Le lien d’accompagnement. Paris , Dunod.
  • LE BOUÉDEC G. , et al. (2001). L’accompagnement en éducation et formation. Un projet impossible ? Paris , LʼHarmattan.
  • MANSUY A. , ZAKHARTCHOUK J.-M. (2009). Pour un accompagnement éducatif efficace. CRDP de Franche-Comté.
  • PAUL M. (2002). L’accompagnement, une nébuleuse. Éducation Permanente, 153, p. 43-56.
  • PAUL M. (2004). L’Accompagnement : une posture professionnelle spécifique. Paris, LʼHarmattan.

« Ouvrage érudit. L’Accompagnement : une posture professionnelle spécifique est le fruit d’une  thèse  qui  pose  les  bases  initiatiques,  philosophiques  et  thérapeutiques  des pratiques de l’accompagnement. Une réflexion critique sur les métiers de l’accompagnement d’aujourd’hui. »

  • PAUL M. (2009). Autour du mot accompagnement. Recherche et formation, 62, p. 91-107.
  • PAUL M. (2016). La démarche d’accompagnement. Repères méthodologiques et ressources théoriques. Louvain-la-Neuve : De Boeck.
  •  PELPEL P. (2003). Accueillir, accompagner, former des enseignants. Guide de réflexion et d’action. Lyon, Chronique sociale.
  •  PINEAU G. (dir.) (1999). Accompagnement et histoire de vie. Paris, LʼHarmattan.
  •  PINEAU G. (2002). L’accompagnement en formation : de l’avant-naissance à l’après- mort. Entre solidarité et professionnalité. Éducation permanente, 153/4, p. 29-41.
  • RAUCENT B. , VERZAT C. , VILLENEUVE L. (dir.) (2010). Accompagner des étudiants. Quels rôles pour l’enseignant ? Quels dispositifs ? Quelles mises en œuvre ? Bruxelles, De Boeck.
  •  ROBO P. (2001). Formation accompagnante et compagnonnage. Le nouvel éducateur, n° 129.
  • ROQUET P. (2009). L’émergence de l’accompagnement. Une nouvelle dimension de la formation. Recherche et Formation, 62, p. 13-24.
  • TONNELÉ A. (2011). 65 outils pour accompagner le changement individuel et collectif. Paris , Editions d'Organisation.
  •  VIAL M. , CAPARROS-MENCACCI N. (2007). L’accompagnement professionnel ? Méthode à l’usage des praticiens exerçant une fonction éducative. Bruxelles , De Boeck.
  • VIAL, M. (dir.) , et al. (2010). Le travail des limites dans la relation éducative : Aide? Guidage? Accompagnement? Analyses de pratiques. Paris : LʼHarmattan.
  •  VIAL M. , MAMY-RAHAGA A. , TELLINI, A. (2013). Accompagnateur en RH. Les quatres dimensions de l’accompagnement professionnel. Bruxelles : De Boeck.

Accompagnement d’équipe

  • FABLET D. (2004). De l’internat au SESSAD. Accompagner une équipe de professionnels d’un Institut de rééducation confrontée à un changement de pratiques. La nouvelle revue de l’AIS, 26/2, p. 87-95.
  •  FABLET D. (2004). Une formation intra-institutionnelle en pouponnière. Accompagner des équipes confrontées à un changement de leurs pratiques. Dans : Fablet D. (dir.), Professionnel(le)s de la petite enfance et analyse de pratiques (p. 163-188). Paris, LʼHarmattan.

Accompagnement du manager

  • ARNAUD G. (1999). L’accompagnement individualisé du manager. Psychologie du Travail et des Organisations, 5/1-2, p. 129- 48.

Éthiques de l’accompagnement

  • BEAUVAIS M. (2004). Des principes éthiques pour une philosophie de l’accompagnement. Savoirs, 6/3, p. 99-113.

BALINT - GROUPES BALINT 

  • LUCAS P. (1982). Il ne suffit pas d’appeler un groupe Balint. Connexions, n° 36, p. 111-118.

Fonctions de groupes Balint

  • CHAMI J. (2001). Michaël Balint : un travail sur « la relation primaire » à l’usage des formateurs et des professionnels. Dans : Blanchard-Laville C. , Fablet D. (dir.). Sources théoriques et techniques de l’analyse des pratiques professionnelles. Paris, LʼHarmattan, p. 65-90.

Historique et actualité des groupes Balint

  • BALINT M. (1960). Le médecin, son malade et la maladie. Paris, Payot.
  • GELLY R. (1982). Aspects théoriques du mouvement Balint. Dans : Missenard A. (1982). L’expérience Balint : histoire et actualité (p. 32-76). Paris, Dunod.
  • HAYNAL A. (2000). Michael Balint, continuateur de l’œuvre de Ferenczi. Filigrane, Revue de psychanalyse, 9/1, p. 62-71.
  • MISSENARD A. (dir.) (1982). L’expérience Balint : histoire et actualité. Paris, Dunod.
  • MOREAU-RICAUD M. (2000). Michael Balint. Le renouveau de I’École de Budapest. Toulouse, Érès.
  • STEWART H. (2005). Winnicott, Balint et le groupe des Indépendants. Filigrane, Revue de psychanalyse, 14/1, p. 8-17.
  • THIRY L. (2010). Les groupes Balint dans un monde en évolution accélérée. Éducation Santé, 262, p. 11-14.

Méthodologie des groupes Balint

  • GORI R. , MIOLLAN C. (1980). Fragment d’une pratique de formation : à propos du transfert et du contre-transfert dans les groupes Balint. Connexions, 31, p. 71-99.

Territoires / Champs de travail / Professions

Changement en entreprise

  • LEVINE-NORDMANN P. (2000). Groupe Balint et problématique du changement en entreprise. Dans : Blanchard-Laville C. , Fablet D. (dir.) (2000). L’analyse des pratiques professionnelles (p. 195-214). Paris, LʼHarmattan.

Enseignement / Enseignants

  • BLANCHARD-LAVILLE C. , PESTRE G. (2001. L’enseignant, ses élèves et le savoir : Le dispositif Balint à l’épreuve des enseignants. Dans : Blanchard-Laville C. , Fablet D. (dir.). Sources théoriques et techniques de l’analyse des pratiques professionnelles (p. 35-63). Paris, LʼHarmattan.
  • IMBERT F. (2000). Le groupe Balint, un dispositif pour un "métier impossible" : enseigner. Dans : Blanchard-Laville C. , Fablet D. (dir.) (2000). L’analyse des pratiques professionnelles (p. 135-156). Paris, LʼHarmattan.

«La question de l'analyse des pratiques professionnelles nous allons l'aborder à travers l'exemple du groupe Balint mis en œuvre dans le cadre de la formation continuée d'enseignants de l'école élémentaire et préélémentaire.»

Médecine

  • MOREAU A. (1990). Formation psychologique en médecine et groupe Balint. Roche, Éditions Frison.

Pédagogues

  • IMBERT F. (1992). Groupes Balint et formation des pédagogues. Pratique de formation (Éducation et psychanalyse), n°23.

Psychologues Clinicien

  • AVRIL A.-M. (1980). Réflexions sur une expérience de groupe Balint avec des psychologues cliniciens. Connexions, n° 31,61-70.

Travail social

  • SORIA G. (1989). Le modèle Balint : une référence pour l’élaboration d’une méthode de formation pour les travailleurs sociaux. Dans : Dosda P., Fustier P. et al. (1989). Se former ou se soigner ? L’analyse de la pratique dans la formation et le travail social (p. 121-157). Lyon, Les Publications du CRI, CRPPC Université Lyon 2.

COACHING 

Approches / Démarches du coaching

L'Analyse transactionnelle

  • CHERNET D. (2009). Coacher avec l'analyse transactionnelle : Fondamentaux. Outils. Cas commentés. Paris, Eyrolles, Éditions dʼOrganisation.
  • VERGONJEANNE F. (2010). Coacher groupes et organisations avec la Théorie Organisationnelle de Berne (TOB). Paris, InterEditions.

Appreciative Inquiry

  • PAGÈS J. (2014). Le coaching collectif avec la méthode Appreciative Inquiry: conduire le changement en s'appuyant sur les réussites. Paris, Eyrolles.

Co-actif

  • KIMSEY-HOUSE K. , et al. (2010). Le coaching co-actif. Éditions Ronan Denniel.

Gestalt

  • HIGY-LANG C. , GELLMAN C. (2000 / 20022). Le coaching. Paris, Éditions dʼOrganisation.

PNL

  • GRAU MARTENET Ch. (2012). Coacher avec la PNL : Caisse à outils du pédagogue du XXIe siècle. Lyon, Chroniques sociales.
  • ORTEGA J. M. (1999). Coaching : Arts martiaux et PNL au service de votre efficacité personnel. Paris, Guy Trédaniel.

Process Communication

  • COLLIGNON G. , LEGRAND P. (20102). Coacher avec la Process Communication : le Process Com coaching. Paris, InterEditions.

Psychanalytique

  • I.P.M. (1996). Coaching et psychanalyse: De la psychanalyse traditionnelle au coaching individuel. Actes des sixièmes journées psychanalyse et management 1996. Groupe ESC Nantes-Atlantique.

Centré solutions

  • BIGOT Ph. (2010). Le coaching orienté solution : cessez de résoudre des problèmes, construisez des solutions. Paris, Eyrolles.
  • BLANCHARD H. (2012). Le Coaching centré sur la solution. Paris, InterEditions.

Systémique

  • MALAREWICZ J.-A. (2007 / 20173). Réussir son coaching : une approche systémique. Paris, Village Mondial-Pearson.
  • MOTTO Ch. (20162). Coacher les organisations avec les Constellations Systémiques : Rendre visibles et décoder les interactions humaines et leurs dynamiques. Paris, InterEditions.

Le / La Coach

Accréditation et Organisation

  • FOURÈS É. (2004). Petit traité des abus ordinaires. Un pavé dans la mare du coaching en France. Paris, Eyrolles, Éditions d’organisation.
  • DE BOURMONT G. (2002). L’organisation de la profession de coach. Management et Conjoncture Sociale, n° 615, p. 63-64.

Choisir un Coach

  • ACHARD P. (2013). Choisissez le bon coach ! La Plaine Saint-Denis, Éditions AFNOR.

Coach coaché

  • TARD J.-P. (2002). Plaidoyer pour le coach coaché. Management et Conjoncture Sociale, n° 615, p. 57-62.

Compétences

  • CARDON A. (2011). L’art véritable du maître coach : Un savoir être au service de l’émergence. Paris, InterEditions.
  • FEDERATION FRANCOPHONE DE COACHS PROFESSIONNELS. (2007). Agir en coach : Les bonnes pratiques d’un coach professionnel. Paris, ESF éditeur.
  • GOUDSMET A., LIMÈRE L. , STENIER B. (2003). Attitude Coach. Bruxelles, Kluwer.
  • HALBOUT R.-M. (2009 / 2015). Savoir être coach : Un art, une posture, une éthique. Paris, Eyrolles, Éditions dʼOrganisation

Devenir coach / Maîtriser le coaching

  • ARRIVÉ J.-Y. , FRINGS-JUTON I. (2004). Maîtriser le coaching. Paris, Éditions Liaisons.
  • CARDON A. (2008). Comment devenir coach ; Fondamentaux, outils et techniques. Paris , Eyrolles, Éditions dʼOrganisation.
  • DARMON K. (2005 / 20072). Devenir Coach : Pourquoi ? Où ? Comment ? Levallois-Perret, Éditions Studyrama.FOULARD A. (2007). Se former au coaching. Paris, Vuibert.
  • MOREAU F. (2013). Désapprendre pour changer de métier : Devenir coach. Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 19 / 47, p. 125-136.

« Cet ouvrage vous fournit toutes les clés pour : - choisir votre spécialité (coach de vie, d'entreprise, de dirigeants), - maîtriser les différents modèles de coaching, • établir une relation de confiance avec le coaché, préparer et planifier les entretiens, • savoir questionner et écouter, • vous installer comme coach à votre compte. On y explore les techniques et les différentes approches du coaching, sous forme de minidialogues illustrant la manière de s'adresser aux autres, de les stimuler et de les convaincre, de s'adapter à la psychologie de son interlocuteur et susciter sa confiance. Devenez un coach reconnu et respecté ! »

Formation au coaching

  • GUILLEMOT V., VIAL M. (2011). Formation au coaching : quelle place émergente pour les Sciences de l’Education? Les cahiers du Cerfee : Recherches émergentes en éducation et en formation, n° 29, 221-250. (Recherche).
  • GUILLEMOT V., VIAL M. (2013). Quelle place pour les référentiels en formation ? Le cas du coaching. Les dossiers des sciences de l’éducation., n° 30, p. 53-70. (Recherche).
  • LENHARDT V. (2002). Enjeux de la formation au coaching. Management & conjoncture sociale, 615, été, p. 52-56.

Marketing du coach

  • HADJADJ R.-D. (2009). Le marketing du coach : Vendre. Commercialiser. Distribuer. Promouvoir. Paris, Eyrolles, Éditions dʼOrganisation.

Métier de coach / Profession coach

  • BLANDIN, B. (2006). Facilitateur, coach, accompagnateur, formateur… Quelles différences ? Premiers éléments d’une étude sur les métiers. Actes du colloque « Faciliter les apprentissages autonomes ». Auzeville : ENFA. Document accessible à : http://www.enfa.fr/autoformation/rub-comm/pdf/blandinB.pdf (consulté décembre 2011).
  • DÉLIVRÉ F. (2002 / 2013). Le métier de coach : Spécificité, rôle, compétences. Paris, Éditions d’Organisation.

« Le coaching est à la mode, mais le coach demeure un inconnu. Au-delà des qualités communément admises en relation d'aide, quels sont en effet les savoir-faire nécessaires à l'exercice de cette nouvelle profession ?En utilisant la forme originale d'une correspondance pédagogique, l'auteur propose et décrit un ensemble de sept compétences fondamentales à déployer dans tout coaching. Il distingue également quatre types de coaching portant respectivement sur les personnes, les relations, les groupes et les organisations. Toutes les questions importantes qui concernent le métier de coach y sont abordées : les techniques d'entretien, la déontologie, la supervision, le " business " de coaching, etc. Le livre retrace également l'histoire du coaching et donne un sens aux raisons de l'engouement actuel pour cette forme d'accompagnement personnalisé. Cette seconde édition clarifie en outre les éléments de connaissance de soi, vigilance et qualité d'être que doit développer un coach pour bien exercer son métier. L'ouvrage est destiné :aux coachs confirmés, à ceux qui veulent le devenir, aux prescripteurs de coaching, à tous ceux et celles qui suivent un coaching. »

  • CHAVEL T. (2003). Profession coach : De la théorie à la pratique. Paris, Démos.
  • DARMOUNI D. , GABILLIET Ph. (dir.) (2011). Artisans du devenir : 16 coachs témoignent de leurs méthodes et de leur expérience. Paris, Village mondial-Pearson.
  • FÉDÉRATION FRANCOPHONE DES COACHS PROFESSIONNELS (2010). Agir en coach : Les bonnes pratiques d’un coaching professionnel, Paris, ESF éditeur.

Concepts du coaching /Œuvres synoptique

« Le coaching se développe significativement en France depuis une dizaine d’années. Il est un processus d’accompagnement destiné à favoriser un environnement de croissance et d’optimisation du potentiel de la personne. À travers une sorte de maïeutique, coach et client forment un partenariat stimulant, grâce auquel le coaché peut évacuer les obstacles à son développement, faire émerger ou acquérir de nouvelles compétences et améliorer sa performance. Cette relation d’aide est fondée sur des concepts, des méthodes et des outils issus des théories de l’organisation comme du vaste champ psychothérapeutique. Ce livre propose une synthèse des principaux aspects tant théoriques que pratiques de ce que représente aujourd’hui le coaching. »

  • ANGEL P. , AMAR P. , DEVIENNE É. , TENCÉ J. (2007). Dictionnaire des coaching. Paris, Dunod.
  • ARRIVÉ J.-Y. (2006). Le coaching en 60 questions. Paris, RETZ.
  • BARREAU P. (dir.) (2011). Coacher : de la théorie à la pratique. Rueil-Malmaison, Éditions Lamarre
  • BOURGEOIS F. , CHAVEL T. , FILLERON A. (2008). Le grand livre du coaching. Paris, Éditions d'Organisation.
  • BOURNOIS F. , CHAVEL T. , et al. (2013). Le livre d'or du coaching : nouvelles pratiques et perspectives. Paris, Eyrolles.
  • BURATTI L. , LENHARDT V. (2006 / 20132). Découvrir le coaching. Paris, InterEditions.
  • CABY F. (2002). Le coaching. Paris, De Vecchi.
  • CARDON A. (2009). Dictionnaire commenté du coaching. Les 200 mots du coach : spécificités et pratiques. Paris , Éditions dʼOrganisation.
  • CARLIN Ph. (2006). Comprendre et utiliser le coaching. Nice, France Europe Éditions.
  • CHAINTRON B. (2007). Coaching pour changer avec plaisir. Paris, Eyrolles, Éditions d'Organisation.
  • CURNIER J. (2015). Coaching global Volume 1: Accompagner les enjeux d'un monde en mutation. Aix-les-Bains, L’institut Maïeutis / Afnor.
  • DESGRAUPES P. , MORIN, J.-M (2007). La face cachée du coaching : 360° sur un nouvel outil. Paris, Éditions Studyrama.
  • DEVILLARD O. (20132). Coacher : efficacité personnelle et performance collective. Paris, Dunod.
  • DILTS R. (2008). Être coach : De la recherche de performance à l'éveil. Paris, InterEditions.

«Le coaching a dépassé le cadre du coaching professionnel pour atteindre celui de coaching de vie. Il touche maintenant tous les leviers de l'épanouissement humain : comportements, ressources, croyances, valeurs, identité et même spiritualité. Ce Coaching avec un grand C englobe des fonctions multiples selon le niveau d'accompagnement demandé : de la simple aide ponctuelle à la découverte du sens de sa vie. »

  • DUMOULIN L. (2009). Le coaching de relève, une stratégie qui rapporte : comment planifier la transition et le transfert des savoirs ? Boucherville QC, Imprimerie Daniel Boulet Inc.
  • DUVERNAY D.(2005). Le coaching: des pratiques de médiation pour une «communication de changement engageante». Communication et organisation, 28, p. 109-127
  • EMMERNECKER A.-P. , RAFAL S. (2004). Coaching mode d'emploi : Pour mieux atteindre vos objectifs. Paris, Marabout-Hachette.
  • FATIEN P. (2008). Des ambiguïtés des mots/maux du coaching. Nouvelle revue de psychosociologie, 6 /2 , p. 193-211.
  • HÉVIN B. , TURNER J. (2002 / 20072). Manuel de coaching : Champ d'action et pratique. Paris, InterEditions-Dunod.
  • JAILLON D. (éd.) (2014). Du coaching à l’accompagnement professionnel personnalisé. Le sujet dans la cité (hors-série actuels) no 3.
  • KINLAW D. C. (1997). Adieu patron ! Bonjour coach ! Promouvoir l'engagement et améliorer la performance. Montréal, Les Éditions Transcontinentales Inc. (Traduit d’anglais).
  • KOURILSKY F. (20145). Du désir au plaisir de changer : Le coaching du changement. Paris, Dunod.
  • LENHARDT V. (2006). Coaching : Tout ce que vous souhaitez savoir sur le coaching. Paris, Dunod.
  • RENAUD-BOULART M. , FENWICK É. (2002). Le coaching. Moins de stress et plus de réussite ! Meschers, Bernet-Danilo.
  • RINGUETTE J. (2000). Pour une discipline du bonheur : le coaching. Montréal, Québécor.
  • ROUSSILLON S. (2002). Le coaching, une alternative à la formation et au conseil. Management et Conjoncture Sociale, n° 615 , p. 6-15
  • TURNER J. , HÉVIN B. (2008). 50 fiches pour tout savoir sur le coaching. Paris, Bréal.
  • VITTE-BLANCHARD I. (2010). Invitation au coaching : Le monde des possibles. Paris, EMS.
  • WHITMORE, J. (1994). Coaching: Les techniques d’entrainement du sport de haut niveau au service de l’entreprise. Paris, Maxima.
  • WHITMORE, J. (2001 / 20124). Le guide du Coaching : Entraînement individuel, dynamique des équipes, amélioration des performances. Paris, Maxima. (2012 : Édition revue et remaniée).

Champs théoriques du coaching

  • BARREAU P. (2010). Bases psychologiques du coaching professionnel. Issy les Moulineaux, Elsevier Masson.
  • LENHARDT V. , PERSSON S. (dir.) (2007). Le coaching : entre psychanalyse et problem solving. Paris, ESKA.
  • BURNEY L. , ROQUES A. , SELLES M. (2002). La déontologie dans les pratiques de coaching. Actualités de la formation permanente, 178, mai-juin, p. 40-44.
  • PERSSON S. (2008). Pourquoi les chartes éthiques ? L’exemple du coaching en entreprise. Revue internationale de psychosociologie, 14 / 34 , p. 169-187.

Œuvres critique

  • AMADO G. (2002). Le coaching ou le retour de Narcisse. Dans : Pratiques de consultation. Histoire, enjeux, perspectives. Cahiers du Laboratoire de changement social, n° 7 , p. 113-120.
  • BOURNOIS F. , ROUSSILLON S. (2001). Pensez à encadrer vos coachs. Management et Conjoncture Sociale, n° 608, p. 96-101.
  • CHAMBEFORT C. (2006). Coaching : pour la promotion d’une idéologie normative ? Communication et organisation, 28. DOI : 10.4000/communicationorganisation.3342
  • CLOET H. (2006). Le coaching ? Un O.V.NI. Revue Internationale de Psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 12/27 , p. 39-62.
  • GORI R. , LE COZ P. (2006). L'empire des coachs : Une nouvelle forme de contrôle social. Paris, Albin Michel.
  • RAPPIN B. (2015). Le coaching : fabrique de l’exception et désubjectivation. Économies et Sociétés n°4, série «Études Critiques en Management», p. 227-247.
  • ROUSSILLON S. (2002). Le coaching : relation d’aide et/ou outil de contrôle social ? Management & Conjoncture Sociale, 615, p. 65-74.

Références du coaching (1992-2003) : la sélection des 44 ouvrages

  • PERSSON S. (2006) Les références du coaching. Analyse bibliométrique de la littérature francophone (1992-2003). Revue internationale de psychosociologie, 12 / 27 , p. 63-89.

« Le phénomène coaching, au sein de la nébuleuse des pratiques d’accompagnement, semble vouloir s’installer dans les entreprises et devenir plus qu’une nouvelle mode de management Pourtant cette pratique commence seulement à faire l’objet d’investigations plus ou moins précises de la part de la communauté scientifique gestionnaire, alors que les discours des praticiens sont légions. La recherche ici menée, pour disposer d’un matériau stabilisé, opère sur le corpus textuel que constitue la sélection des 44 ouvrages affichant la thématique coaching et édités en langue française sur la période 1992-2003. Une analyse bibliométrique menée à partir des références mobilisées au fil du texte permet d’identifier sept familles de références clés pour le coaching. »

Le Terrain sur coaching

  • VERGNE-CORDONNIER C. (2003). Enquête de terrain sur le coaching. Paris, Maxima. (Recherche).

Valeur ajoutée du coaching

  • CLOET H. , BOURNOIS F. (2011). Cartographie de la valeur ajoutée du coaching. Revue de Gestion des Ressources Humaines, n° 79, p. 4-24.
  • VERNAZOBRES Ph. (2013). La valeur ajoutée du coaching. Bruxelles, Édition de Boeck.

Historique et Développement du coaching

  • ALEXANDRE G. (2003). Le coaching, l’irrésistible développement d’une démarche en quête de professionnalisation. Dans : Allouche J. (2003). Encyclopédie de Gestion des Ressources Humaines (p. 193-202). Paris, Vuibert.
  • PERSSON S. , RAPPIN B. , RICHEZ Y. (2011). Les traverses du coaching. 20 ans de coaching : état des lieux Revue internationale de psychosociologie, 17 / 42 , p. 21-35.

« Si le coaching est actuellement en train de devenir une méthode d’accompagnement managérial connue et reconnue, de plus en plus prescrite en entreprise, ce sont les années 2000 qui auront consacré cette pratique débarquée sur les côtes françaises au début des années 90. Même si des opuscules de synthèse ou des livres à vocation encyclopédique coproduits par des académiques et des professionnels soucieux de clarification pédagogique se multiplient, les connaissances qui se déploient de part et d’autre s’expriment par une tension difficilement réductible entre mondes différents, au risque de figer représentations et pratiques et de friser parfois la caricature. D’une part, la communauté des praticiens, principalement au travers des fédérations professionnelles, estime avoir défini les contours d’un coaching déontologique désormais arrivé à maturité. D’autre part, la revue de la littérature francophone montre que plusieurs sources disciplinaires irriguent la recherche sur le coaching en entreprise. Le berceau psychologique et psychosociologique orienté développement personnel et apprentissage comportemental ; la critique sociologique plus ou moins alarmiste et virulente ; le constat anthropologique et philosophique avec la quête de lien et de sens ; la littérature à vocation gestionnaire quant à elle se montre soucieuse d’instrumenter une pratique de gestion des ressources humaines au service de la performance des managers et des entreprises. Ce constat polyphonique invite à questionner les traverses du coaching selon les trois perspectives sémantiques du terme « traverses » : les traverses en tant que supports et fondements, les traverses en tant que chemins de biais, inédits ou en émergence et enfin les traverses en tant que pièges ou obstacles à identifier. »

  • PIRIOU O. (2005). Risques et scenarios d’avenir du coaching en France. Actes du 1er Congrès de la Société Française de Coaching : Le coaching, phénomène de société (p. 249-255). Paris, Éditions Le Manuscrit.
  • SEPULCHRE T. , JARDAT R. (2003). Coaching : sur les sentiers de la gloire ? Expansion Management Review, n° 110, p. 40-47.

Marché du coaching

  • CLOET H. (2010). Les mécanismes de régulation du marché du coaching: les conventions. Actes du Congrès de l‘A.G.RH.
  • CLOET H. , VERNAZOBRES P. (2011). Le marché du coaching : zoom sur les conventions de qualité. Revue Internationale de Psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, 17/42, p. 37-69.

Méthodologie du coaching

  • BESSON B. , VIGANÒ V. , VUAGNIAUX J. M. (2000). L’art du coach, une nouvelle maïeutique. Lausanne, Éd. Coaching-Services.
  • BLANC-SAHNOUN P. (2006). L'art de coacher : méthode, cas pratiques et outils. Paris, InterEditions.
  • CANNIO S. , LAUNER V. (2008). Cas de coaching commentés. Paris, Éditions d'Organisation.
  • CHERNET D. (2016). Coacher les émotions: Colère, peur, tristesse, joie. Paris, Eyrolles.
  • CLEENEWERCK J.-L. (2006). 1000 questions pour coacher. Paris, Éditions EMS.
  • DE CHATEAUVIEUX A. , LACAZE X. (2008). Dans l'intimité du coaching. Paris, Les Éditions Démos.
  • FORESTIER G. (2002). Ce que coaching veut dire : Comprendre, comment faire, prendre du recul. Paris, Éditions d'Organisation.
  • FOURÈS É. (2003). Comment coacher. Paris, Éditions d’Organisation.
  • GENDRON M., GOSSELIN G. (2001). Jouer son rôle de coach : pour une alliance entre apprentissage et performance. Montréal, Publications CFC.
  • GIFFARD M. (2003). Coaché ! Paris, Éditions dʼOrganisation.
  • GUINOCHET F. , DURIEUX J.-C. (2006). Toutes les clés d'un bon coaching. Paris, Éditions ESF.
  • HÉVIN B. , TURNER J. (2006). Pratique de coaching : comment construire et mener la relation. Paris, InterEditions-Dunod.
  • LENHARDT V. (2016). Mes 10 stratégies de coaching : Pour une co-construction de la liberté et de la responsabilité. Paris, InterEditions
  • LOUART P. (2002). Le coaching : son intérêt, ses méthodes. Les Cahiers de la Recherche. CLAREE, IAE de Lille.
  • MERCIER J.-P. (1999). Le coaching. Montréal, Québécor.

«Très riche en méthodes pour coacher le middle management et les commerciaux. Pragmatique ave ses fiches d’évaluation, de prise de notes, de plans d’actions, de grilles de perfectionnement, tableaux, étapes précisément identifiées.»

  • ROUVIN A. (2004). Clés pour le coaching. Paris, Maxima.
  • SLIM L. (2007). Le coaching en 5 étapes. Paris, Ellipses.
  • SOUWEINE F. , DÉLIVRÉ F. , PHILIPPE N. (2009). Coacher pour la première fois : Cas commentés. Boîte à outils. Autoévaluation. Paris, Eyrolles. Éditions dʼOrganisation.

Outils / techniques

  • AMMIAR B. , KOHNEH-CHAHRI O. (2012 / 20162). La boîte à outils du coach en entreprise. Paris, Dunod.
  • HALBOUT M.-R. (2002). La place des outils dans le coaching. Actualités de la formation permanente, 178, mai-juin, p. 49-52.
  • LAMY F. , MORAL M. (2011). Les outils du coach : Bien les choisir, bien les organiser. Paris, InterEditions.
  • LONGIN P. (1998). Coacher votre équipe : Techniques de coaching individuel et de coaching d’équipe. Paris, Dunod.
  • MORAL M. , ANGEL P. (2006 / 20143). Coaching : outils et pratiques. Paris, Armand Colin.
  • PARISET J.-M. , BERGER S. (2009). Réussir la première séance de coaching : Un guide avec cartes, repères, questionnaires et outils. Paris, InterEditions.
  • TURNER J. , HÉVIN B. (2000). Construire sa vie adulte, comment devenir son propre coach. Paris, InterEditions.
  • VAN BERKEL R. (2005). Ennéagramme et coaching. Paris, InterEditions.

Modalités / Formats / Formes des coaching

Auto-coaching / Coaching de soi

  • BAZIN Ph. , DORIDOT J. (2006). Petit manuel d'auto-coaching. Paris, InterEditions.
  • CHAVEL T. (2010). Coaching de soi : Manuel de sagesse professionnelle. Paris, Eyrolles, Éditions d'Organisation.
  • COLONNA C. (2002). Intégrez la dynamique du coaching dans votre vie ... ou comment devenir votre meilleur allié. Paris, InterEditions.
  • COLONNA C. (2007). 7 bonnes façons de se coacher soi-même. Paris, InterEditions.
  • DE BOURMONT G. (2005). Et si je me faisais coacher moi aussi ? Paris, InterEditions.
  • GRANT A. , GREEN J. (2001). Coachez-vous: 12 étapes pour tout changer. Éditions Momentum.
  • LANZMANN C. (2017). Guide de l'auto-coaching pour les femmes : 21 séances pour booster votre vie professionnelle. Montreuil, Pearson
  • LÉON M.-H. (2009). L'autocoaching. Levallois-Perret, Éditions Studyrama.
  • PANCHOUT É. , EHRHARD L. (2010). Le grand guide de l’autocoaching. Votre vérité d’aujourd’hui sera-t-elle celle de demain. Paris, Éditions Encre.

Coaching Bref

  • LE ROY GREGORY (dir.) (2012). Le Coaching Bref pour aller à l’essentiel : Vers les transformations rapides et durables des acteurs clés de l’entreprise. Paris, InterEditions.

Coaching d'équipe

  • BACAL R. (2001). Améliorer les performances de son équipe : Coaching, motivation, évaluation. Paris, Maxima. (traduit d’anglais).
  • CARDON A. (2003 / 20142). Coaching d’équipe. Paris , Eyrolles. (2003 : Éditions d'Organisation).

« Envisager le coaching au-delà de son approche individuelle et en faire un outil efficace d'accompagnement de la performance collective, voilà qui donne à cette discipline un nouveau souffle. (…) la pratique du coaching d'équipe permet de créer une dynamique collective, de faciliter les mutations en entreprises, voire de transformer la culture du management dans son ensemble. Les exemples d'application, les techniques clés en main et les conseils avisés de l'auteur font de cet ouvrage un allié essentiel pour devenir un coach d'équipe éclairé ! »

  • DESPONDS J. (20114). Le coaching quotidien : mieux diriger son équipe tous les jours. Paris, Maxima. (Édition augmentée).
  • DROLET M. (1999). Le coaching d’une équipe de travail. Québec, Les Éditions Transcontinental et les Éditions de la fondation de l’entrepreneurship
  • FEREY J.-M. (2008). Pratique du coaching d’équipe. Lyon, Chronique sociale.
  • GIFFARD M. , MORAL M. (20173). Coaching d’équipe : Outils et pratiques. Paris, InterEditions.
  • HÉVIN B. (2008). Manuel de coaching d’équipe : champ d'action et pratique. Paris, Dunod.
  • HOLPP L. (2003). Manager et coacher son équipe. Paris, Maxima, 2003. Paris, InterEditions.
  • LANG F. (2002). Le coaching stratégique appliqué au management d’équipe. Management & Conjoncture Sociale, 615, p. 38-46.
  • LENHARDT V. (1992 / 20155). Les responsables porteurs de sens: Culture et pratique du coaching et du team-building. Paris, Eyrolles. (1992 : Insep Consulting )

Coaching Individuel / coaching individualisé

  • FATIEN P. (2009). Intérêt organisationnel du coaching individuel. Vie & sciences de l'entreprise, 2009/2 (n° 182), p. 39-56. DOI 10.3917/vse.13.0039
  • FELICULIS S. (2000). Pratiques d’évaluation du changement en coaching individualisé. Pratiques Psychologiques, 2, p. 33-47. (Recherche).
  • SITRUK J. (2010). Coaching individuel : Vers la réalisation de vos objectifs.
  • SITRUK J. (2011). Le coaching individuel : source de réussite. Le Fontanil, Éditions Livrior.

Coaching d’Organisation / en Organisation

  • DUFAU H. , PERDRISET F. (2005). Le coaching, symptôme des organisations, signe de mutations. Communication et Organisation, n° 28, p. 9-14. (Le coaching, enjeux, paradoxes et perspectives.)
  • DUGOIS P. , BEON PH. , GAUTHRON TH. (2016). La transformation permanente: Une introduction au coaching d'organisation. Caen, EMS.
  • FATIEN P. (2007). Le recours au coaching pour les associés d'un cabinet de conseil : Analyse des facteurs organisationnels et des motivations personnelles. Cahier de recherche HEC, vol. 870, p. 1-48. (Recherche).
  • FATIEN P. (2008). Modalités et finalités professées de la contribution du coaching au développement des organisations : Les ambiguïtés d’un discours marchand au cœur de trois modèles de GRH. 19ème congrès AGRH, Dakar (accessible : http://www.reims-ms.fr/agrh/docs/actes-agrh/2008-actes-dakar.zip) (Recherche).
  • FATINE DIOCHON P. , NIZET J. (2012). Le coaching dans les organisations. Paris, Éditions La Découverte.
  • MORAL M. , HENRICHFREISE S. (2008 /20122). Coaching d’organisation : outils et pratiques. Paris, Armand Colin.
  • VERGONJEANNE F. (2015). Coacher groupes et organisations : La Théorie Organisationnelle d’Eric Berne (T.O.B.). Paris, InterEditions.

Territoires / Champs du coaching

Carrière

  • POTEL A. (2002). Le coaching de carrière: à la croisée des chemins. Management et Conjoncture Sociale, n° 615, p. 20-26.

des Commerciaux

  • BERNOLE A. (20013). Le coaching des vendeurs : menez votre équipe au succès. Paris, Éditions d’Organisation.
  • DÉBORDES P. (2006). Le coaching efficace des commerciaux. Paris, Dunod.

École

  • GABRIEL G. (2008). Coaching scolaire : Augmenter le potentiel des élèves en difficulté. Bruxelles, De Boeck & Larcier.
  • GAËTAN G. (2011). Coaching scolaire : augmenter le potentiel des élèves en difficulté. Bruxelles, Éditions De Boeck.
  • MOUZOUNE K. (2010). Le coaching pédagogique : Comment vaincre les difficultés scolaires. Paris, LʼHarmattan.

Développement personnel

  • INZIRILLO C. (2003). Concepts et pratiques émergents en Gestion des Ressources Humaines : Développement personnel et coaching. Thèse de doctorat sous la direction du Professeur F. Bournois, Université de Paris II.

Entrepreneuriat

  • BOZEK J.-Ph. (2010). Coacher les entrepreneurs : Transformer leurs rêves en réalité. Paris, Eyrolles. Éditions dʼOrganisation.
  • CLOËT H. , VERNAZOBRES PH. (2012). La place du coaching dans l'accompagnement de l'entrepreneuriat : l'évolution des idées et des pratiques en France, sa traduction dans les faits en Languedoc-Roussillon. Management & Avenir, 2012/3 (n° 53), p. 121-141. DOI 10.3917/mav.053.0121

Entreprise

  • BELLINGER L. (20052). Comment managent les grands coachs sportifs : Des pistes concrètes pour le coaching en entreprise. Paris, Les éditions ESF.
  • BRASSEUR M. (2009). Le Coaching en entreprise. Paris, Dunod.
  • CHAPUS-GILBERT V. , MONÉDI C. , MOUTERDE S. (2009). Coacher et être coaché en entreprise. Paris, Éditions Nathan.
  • CLOET H. (2002). La valeur professionnelle des coachs : un enjeu stratégique pour l’entreprise. Actes du Congrès de l‘A.G.R.H, p. 371-390
  • DEVIENNE É. (2011). Le coaching en mouvement : L'apport du coaching au regard des évolutions de l'entreprise. Paris, Dunod.
  • FELICULIS-YVONNEAU S. (2002). L’Écoute des managers: Pertinence et limites du coaching en entreprise. Le Journal des Psychologues, 201 (Octobre), p. 58-62.
  • MAISONS C. (1999 / 2003). Le coaching stratégique, pilotage et transformation des entreprises et des organisations. Paris, Éditions Maxima.
  • MUMFORD J. (2007). Le coaching pour les nuls. Paris, Éditions First.
  • PERSSON S. (2006). Le coaching au service de l’entreprise de soi ou de la performance organisationnelle ? La régulation en œuvre au sein du discours managérial. 5ème Colloque Métamorphoses des organisations : Nouvelles Régulations, Normalisation et Dynamique des Organisations, Nancy, 23 et 24 novembre.
  • PERSSON S. , RAPPIN B. (2013). Il était une fois le coaching... Humanisme et Entreprise n° 311, p. 41-60. DOI 10.3917/hume.311.0041
  • RENAUD-BOULART M. (2008). Coaching en entreprise. Paris, Editions Ellipses.
  • STACKE É. (20052). Coaching d'entreprise : devenez manager-entraîneur! Paris, Village Mondial.
  • SYNTEC (syndicat des conseils en évolution professionnelle) (2004 / 2008). Les entreprises parlent du coaching.
  • THIRY A. (2007). Les 3 types de coaching : La PNL de 3e génération en entreprises et organisation. Bruxelles, De Boeck Université.
  • VERNAZOBRES P. (2006). Le coaching, révélateur et vecteur de nouveaux modes de régulation sociale en entreprise ? Revue Internationale de Psychosociologie, 12 / 27 , p. 176-199.

« Cet article situe les pratiques de coaching en entreprise dans des processus de régulation sociale qui sollicitent de plus en plus l’individu et sa personnalité, instrumentalisée en termes de compétence. Sur la base d’une enquête auprès des sociétés du CAC 40 et d’un cas tiré de notre pratique, nous avons mis en évidence les finalités du coaching prescrit, orientées à la fois vers le contrôle social et la médiation entre l’individu et l’organisation. Les coachs peuvent cependant, en assumant ces éléments de réalité, ne pas renoncer aux objectifs humains, voire humanistes de leurs pratiques. »

  • VERNAZOBRES P. (2006). La contribution du coaching à la performance en entreprise. Au-delà du discours et de la métaphore sportive, analyse des pratiques des sociétés du CAC 40. Lyon, Colloque « Coaching, sport et management », EM Lyon et International Coach Federation France, Septembre.

Des Femmes

  • BRAZELTON K. (2009). Coaching existentiel et spirituel pour les femmes. Paris, Éditions Aevia.
  • PANNOZZO-MOCHON D. (2011). Coaching de femmes : famille, travail et identité féminine. Aubagne, Éditions Quintessence.
  • SERGERIE I. (2006). Le coaching au féminin. Montréal (Québec), Édition Francine Breton.

Managers / Gestionnaires / Dirigeants

  • BAYAD M. , PERSSON S. (2005). Le coaching au service de la transformation managériale. Revue internationale de psychosociologie, 11 / 25 , p. 63-91.
  • CHAVEL T. (2001). Le coaching démystifié : comment réenchanter le management. Paris, Démos.
  • CHAVEL T. (2006). Le coach de dirigeant, apogée et dépassement du développement du leadership en entreprise. Thèse de doctorat sous la direction du Professeur F. Bournois, Université de Paris II.
  • CHAVEL T. (2007). Le coaching du dirigeant : retrouver le sens de son action. Paris, Eyrolles, Éditions d'Organisation.
  • CLOET H. (2003). Une innovation à dévoiler : le coaching des dirigeants. Actes du Congrès de l‘A.G.RH, p. 767-792.
  • CURNIER J. (2016). Coaching global Volume 2 - Tome 1 : Fondamentaux du coaching et accompagnement de managers. Aix-les-Bains, L’institut Maïeutis / Afnor.
  • CURNIER J. (2016). Coaching global Volume 2 - Tome 2: Accompagnement de dirigeants et coaching d'équipes. Aix-les-Bains, L’institut Maïeutis / Afnor.
  • LELEU P. (1995). Le développement du potentiel des managers : la dynamique du coaching. Paris, LʼHarmattan.
  • POMPEI C. (2010). Accompagner la performance des managers : Coaching, Formation, Conseil. Paris, Dunod.
  • RADON B. (1999). Le coaching des managers : la méthode du dragon. Paris, Les Presses du Management.
  • ST-ONGE S. (2011). Le coaching de gestionnaires. Mesure de l’efficacité et conditions de succès. Revue internationale de psychosociologie , 17 / 42, p. 89-113. (Recherche).

des Sports

  • BAQUÉ C. (2007). Le coaching des acteurs sportifs. Paris, Éditions Chiron.
  • BELLENGER L. (2001). Le coaching sportif : comment les entraîneurs managent leurs équipes. Paris, ESF.

Types de coaching

Coaching externe

  • LOET H. (2007). Le recours au coaching externe : prise de recul. Revue de gestion des ressources humaines, no 65 , p. 17-41. (Recherche).

Coaching en interne : manager-coach

  • ALBERT E. , EMERY J. -L. (1999). Au lieu de motiver, mettez-vous donc à coacher ! Paris, Éditions dʼOrganisation.
  • CAUDRON L. (2006). Devenez manager coach ! : Les meilleurs outils du coaching pour mieux manager vos collaborateurs. Paris, Éditions d’Organisation
  • CAUDRON L. (20152). Devenez manager coach : Développez les richesses humaines et prévenez le burn-out. Paris Wizzworld.
  • CRUELLAS P. (1993). Coaching, un nouveau style de management. Paris, ÉSF.
  • DU MESNIL L. (2011). Le coaching quotidien : Mieux diriger son équipe tous les jours. Paris, Maxima.
  • EATON J. , JOHNSON R. (2002). Coacher avec succès. Paris, Mango Pratique Fontaine Éds.
  • FORESTIER G. (2002). Regards croisés sur le coaching. Paris, Éditions d'Organisation.
  • GAUTIER B. , VERVISCH M.-O. (2005 / 20083). Le manager coach. Paris, Dunod.
  • GENDRON P.J. , FAUCHER C. , (2002). Les nouvelles stratégies de coaching : ou comment devenir un meilleur gestionnaire. Montréal, Les Éditions de l’homme.
  • MOYSON R. (2001). Le coaching: développer le potentiel de ses collaborateurs. Bruxelles, De Boeck Université .
  • NOYÉ D. (2002 / 2013). Coacher vos collaborateurs. Le rôle de coach des managers. Neuilly Sur Seine, Julhiet. (2002 : Paris, INSEP Consulting).
  • PETTERSON D. (2005). Guide pratique en coaching interne. Issy-les-Moulineaux, Éditions Gualino.
  • RICHET A. (2005). Le coaching en interne : À l’aube du développement managérial durable. Paris, Les Éditions Démos.
  • Coaching de Vie / Life coaching / coaching personnel
  • BERNHARDT O. , COLNOT F. , VITRY F. (2008 / 20153). Comprendre et pratiquer le coaching personnel : comment devenir un bon coach de vie ? Paris , InterEditions.
  • LEFRANÇOIS D. (2004). Guide pratique du Life Coaching. Issy-les-Moulineaux, Éditions Gualino.

Coaching Interculturel

  • ROSINSKY Ph. (2009). Le coaching interculturel. Paris

Coaching Pédagogique

  • BELLÉGO J.-Y. (2009). Le coaching pédagogique : apprendre à apprendre, la clé de la réussite. Paris, Éditions Ellebore.

Coaching Social

  • LOUBAT J.-R. (2005). Le coaching social : un engagement au profit de la personne. Lien social, no 735.
  • LOUBAT J.-R. (2007). L'affirmation de la relation de service : le coaching social. Gestions Hospitalières, n°465, avril.

CODÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL 

  • BOUCENNA S. , CHARLIER E. , DONNAY J. (2007). Le codéveloppement par les pairs : une stratégie de réflexivité au service de l'évaluation et du conseil. Revue Internationale des Sciences de l'Education, 18.
  • HOFFNER-LESURE A. , DELAUNAY D. (2011). Le codéveloppement professionnel et managérial : L'approche qui rend acteur et développe l'intelligence collective. Caen, Éditions EMS, collection Pratiques d'Entreprises.
  • PAYETTE A. , CHAMPAGNE C. (1997). Le groupe de codéveloppement professionnel. Ste-Foy : Presses de l’Université du Québec.

« Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation qui mise sur le groupe et les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : améliorer sa pratique professionnelle » (…) « Elle met l’accent sur la dimension sociale des apprentissages et les apports mutuels, chacun étant pris à parité d’estime. Elle permet d’exprimer ses difficultés professionnelles sans verser dans la thérapie de groupe, tout en prenant en compte la subjectivité des participants. »

  • PAYETTE A. (2000). Le codéveloppement : une approche graduée. Interactions, 4/2, p. 39-59.

« Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de formation pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres afin d’améliorer, de consolider leur pratique. La réflexion effectuée, individuellement et en groupe, est favorisée par un exercice structuré de consultation qui porte sur des problématiques vécues actuellement par les participants. »

  • PAYETTE A. (2000). Le groupe de codéveloppement et d’action formation. Une approche puissante encore méconnue. Effectif, 3/2, p. 30-35.
  • PAYETTE A. , CHAMPAGNE C. (2000). Le groupe de codéveloppement professionnel : une approche d’autoformation en groupe. Dans : Foucher R. (dir.). L'autoformation reliée au travail. Apports européens et nord-américains pour l'an 2000 (chap. 16). Montréal, Editions Nouvelles.

CONSULTANT 

  • LESCARBEAU R., PAYETTE M., ST ARNAUD Y. (1990 / 20044). Profession : consultant. Montréal, Les presses de l’université de Montréal. (2004 , 4°édition, Boucherville, Gaétan Morin)

« Le consultant se distingue de l'expert-conseil en ce qu'il aide ses clients à résoudre eux-mêmes leurs problèmes. On dit qu'il est un spécialiste du processus plutôt qu'un expert du contenu. A ce titre, il peut intervenir dans une grande diversité de milieux: entreprises de production ou de service, organismes gouvernementaux ou paragouvernementaux, établissements hospitaliers ou scolaires, etc. Il peut traiter des problèmes aussi variés que des conflits interpersonnels, des rivalités entre unités d'une même organisation ou des projets de développement. »

  • LIPPIT G. , R. LIPPIT (1980). La pratique de la consultation. Québec, Editions NHP. (Traduit d’Anglais).

INTERVISION 

  • ALBERT V. (2007). Vers une démarche d’intervision. Dans : Lebbe-Berrier P. (Éd.) (2007). Supervisions éco-systémiques en travail social. Un espace tiers nécessaire (p. 81-94). Ramonville Saint-Agne, Érès
« Les différents aspects d’un «cadre protecteur» sont nommés (p.85).Une démarche en six temps est proposée par l’animatrice: choix d’une situation (critères), description (modalités), expression des émotions et questions, analyse (hypothèses de compréhension), pistes d’action (ouverture, imagination, hypothèses d’action), construction collective (élargissement du champ, analogies, repères, éthique et valeurs...). »
  • GAGNIER J.-P. , LACHAPELLE R. (2002).De la supervision individuelle á l’intervision. Dans : Gagnier J.-P. , Lachapelle R. (dir.) (2002). Pratiques émergentes en déficience intellectuelle: Participation plurielle et nouveaux rapports (p. 184-197). Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec,
  • PINGEON D. (1984). De quelques déviations de la supervisions… á la notion d’intervision. Dans : Julier C.R. (dir.). La supervision. Son usage dans le travail social. Genève, Editions IES.

Nous tenons à remercier le Dct Louis van Kessel pour la richesse de son apport à travers cette bibliographie.

Vous pouvez contribuer au développement de celle-ci en nous proposant des ouvrages à y rajouter via le formulaire ci-dessous.

*Obligatoire

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
12 Square de Slovaquie
F-35200 Rennes, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL:

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies afin réaliser des statistiques anonymes de visites,de vous proposer des contenus adaptés et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer