Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…  

Articles marqués avec ‘Personnes âgées’

APP EHPAD

EHPAD (s) Recherche Intervenant en analyse des pratiques – Bretagne

Les objectifs des séances sont de mettre en place des analyses de pratiques entre plusieurs Établissements de type EHPAD qui ont des problématiques similaires dans la prise en charge de personnes âgées avec des comportements troublants. 

Cette entité qui regroupe des EHPAD  en cherche à mettre en place des séances d’Analyse des Pratiques. Cette demande concerne plusieurs groupes d’Aides médicopsychologique et d’Aides Soignants. Plus de renseignements sur cette recherche dans le Morbihan figurent ci-dessous. Par ailleurs, veuillez prendre en compte que nous ne sommes pas toujours informés des suites de l’annonce. effectivement, les établissements ou les intervenants ne nous préviennent pas toujours quant la demande est pourvue. Cependant, nous mentions ‘Pouvue » dans le titre de la demande lorsque nous sommes informés. Si vous êtes un intervenant ou un formateur en analyse des pratiques, notez que l’accès aux coordonnées des annonceurs nécessite un abonnement au Portail. Différentes formules  sont à votre disposition. Ceci fait,  vous figurerez dans l’Annuaire du site.  Ainsi, vos coordonnées seront accessibles par le professionnels des services et des établissements sociaux, médicosociaux et sanitaires.

  • : Morbihan
  • : Analyse des pratiques
  • : médicosocial
  • : EHPAD
  • : Personnes atteintes de maladies neurodégénératives
  • :

    A la demande des directeurs d'établissements

  • : oui
  • : oui
  • : AMP AS
  • : 12
  • : 8
  • : 10
  • : 2_heures
  • : 01/06/2019
  • : psychologue | psychothérapeute | professionnel_d'expérience du secteur
  • :
Intervenant en Analyse des Pratiques

Recherche Intervenant en analyse des pratiques – Loire

Centré sur l’approche du résident, les pratiques professionnelles sont posées, analysées en groupe, avec les difficultés rencontrées par le personnel et les outils, solutions, ressources à mettre en place pour y répondre.

  • : loire
  • : Analyse des pratiques
  • : médicosocial
  • : EHPAD
  • : Résidents personnes âgées
  • :

    A la suite du départ du professionnel en charge de cette APP sur 2 établissements de l'association, nous sommes à la recherche de son successeur.

  • : oui
  • : facultatif
  • : AS, AMP, IDE
  • : 6
  • : 2
  • : 1 par mois
  • : 1_heure 30
  • : 01/09/2018
  • : psychologue| psychothérapeute| professionnel_d'expérience du secteur
  • :
EHPAD TEMPS

L’analyse de pratique et EHPAD

Cet article à vocation de proposer au lecteur une réflexion à partir de l’expérience en tant qu’intervenant en analyse de la pratique au près d’équipes soignantes du secteur médico-social et à domicile.

Actuellement, l’analyse de la pratique professionnelle est encore peu répandue dans les Établissement médico-sociaux. Il apparaît que plusieurs éléments jouent en sa défaveur. Le premier, semble-t-il, est un argument qui ressort quotidiennement lors des séances: le temps. Comme nous ne l’ignorons pas, le temps en EHPAD (et la plupart des Institutions médicales) est un élément souvent avancé par le personnel, les directions, comme un frein à l’optimisation des accompagnements. Il faut dégager du temps pour former son personnel, pour les projets de vies personnalisés, pour proposer des activités, en plus de ce qu’il y a déjà à faire. nous observons un épuisement de la part des équipes face à cette problématique. Nous remarquons d’ailleurs un enkystement de cette problématique, le temps étant devenu un mur parfois infranchissable dans l’analyse des pratiques soignantes.

Tout est question de temps avant même qu’une situation soit pensée. Il semblerait que le temps soit généralement devenu prétexte et apparaisse comme une forme de résistance au changement. Nous observons alors ici une manifestation psychique d’un mécanisme de défense. Et pourtant, il est clair que le temps manque et le rythme infernal n’incite malheureusement pas à la mise en place de temps de réflexion, de prise de recul sur son quotidien professionnel. Le temps comme manifestation d’une résistance psychique laisse entendre un conflit sous-jacent entre le désir de bien-faire, les idéos personnels et la réalité. Ne pas avoir de le temps protège de questions « qui fâchent » sur soi ou sur le système Institutionnel. L’expérience des groupes d’APP en Ehpad nous invite à réfléchir à une problématique professionnelle institutionnelle autant, si ce n’est plus, qu’à un questionnement de sa propre façon de travailler.

Se pose alors l’interrogation suivante: quelle est la part de l’individu lorsqu’il analyse  sa pratique? Le soignant peut-il être le porte parole d’une organisation malade? le porteur du symptôme?

Formation clinique à la gérontopsychiatrie

Le contexte de soins des personnes âgées met les professionnels en relation avec la réalité clinique de personnes âgées ou du grand âge :

  • Coupure d’avec leurs familles.
  • Isolement, sentiment d’abandon.
  • Perte de repères : temps et espace.
  • Perception de soi conditionnée à la perception de l’institution.
  • États dépressifs.
  • : Intra-EtablisseIntra Etablissementment
  • : Personnels soignants, paramédicaux et éducatifs
  • :

    Transmettre une base théorique qui permette aux professionnels de repérer les troubles et pathologies des patients.

    • Leur donner les moyens d’adopter un comportement et une interaction adéquats avec les troubles et besoins latents des patients et de leurs familles.
    • Se former et échanger en groupe autour de leurs pratiques, des difficultés et des enjeux rencontrés, de la résolution des situations.
  • :
    1.  Travail sur les besoins et représentations des professionnels : leur rapport à la vieillesse et aux psycho-pathologies.
    2. Se mettre d’accord sur une grille d’analyse : différences entre psychologie, psychiatrie et psychanalyse
    3. Psychopathologie de la vieillesse : tableau clinique et repérage des psycho-pathologies par les professionnels.
    4. La dépression du sujet âgé.
    5. Situer le sujet âgé, sa construction et son histoire.
    6. La psychanalyse du sujet âgé : coupures symboliques par rapport à la famille et perte de repères temporels.
    7. Perception de soi – sujet âgé, et de soi - vieillesse en tant que représentation sociale.
    8. Adopter un comportement adéquat :
    9. De contenance, de réanimation mentale, de réinvestissement du corps, de groupe.
    10. Comportement dans la relation avec la famille. Repérer le transfert positif ou négatif. Tenir la place de tiers.
  • :
    • Apports du formateur.
    • Travail individuel : exercices, auto-diagnostics, questionnaires, QCM.
    • Travail en groupe : études de cas pédagogique et de cas proposés par les participants.
    Documentation :
    • Document « gérontopsychiatrie du sujet âgé » remis aux participants.
  • : Marc LASSEAUX
    • Psychanalyste
  • : 2 jours continus
  • : 8 à 15 participants
  • : Sur Devis
  • Psy & Co
  • 240, avenue de la République
  • La Madeleine
  • 59130
  • : contact@bymarclasseaux.com
  • : 06 11 19 10 69

Formation Pathologie et Accompagnement de la personne âgée

Formation à la connaissance des pathologies du vieillissement de la personne âgée et à l’accompagnement de celle-ci.
  • : Intra-Etablissement
  • : Travailleurs sociaux, Soignants...
  • :
    • Affiner la connaissance des pathologies liées au vieillissement.
    • Ajuster la communication verbale et non verbale à la spécificité des résidents.
    • Donner le goût de la compréhension du sens caché des symptômes et de l’écoute du discours inconscient.
    • Réfléchir aux pratiques d’accompagnement.
    • Développer des outils concrets facilitant l’accompagnement dans la vie quotidienne des personnes âgées.
    • Faciliter le travail en équipe.
    • Développer des capacités personnelles à imaginer, proposer, renouveler la dynamique, garder sa vitalité d’accompagnan
  • :

    1.Connaissance des différents symptômes

    •  Les maladies neuro-dégénératives, les démences autres que la maladie d’Alzheimer mais apparentées.
    • Les troubles de la coordination (corps de lewy..).
    • Les troubles psychiatriques associés ou non au vieillissement : hallucinations, dépression, conduites d’autodestruction, désirs suicidaires.

    2.Le fonctionnement psychique

    • La structuration de la personnalité au cours des différents âges de la vie.
    • Réalité et imaginaire, besoin et désir, organisation de la pensée et langage, le moi et l’autre.
    • Le normal et le pathologique, les troubles du caractère, la mémoire, le jugement.
    • Le système de défense, l’angoisse, les projections affectives.
    • Oralité, sphère anale, perte d’autonomie, stimulation.
    • la sexualité de la personne âgée, intimité, notion de plaisir.
    • es pertes successives et la peur de la mort.
    • déplacement des affects sur les accompagnements, le contre transfert positif et négatif.
    • Forces de vie et forces de mort, transformation de la souffrance, origine de la dynamique intérieure.
    • La parole, le besoin de symbolique pour pallier à la défaillance des images intérieures, le non dit.
    • Le vécu corporel spécifique de la personne âgée, l’image de soi.
    • Le cadre contenant, les rituels, la distance professionnelle en accord avec une présence de qualité.

    3.La psychogénéalogie

    • Les repères familiaux.
    • L’arbre généalogique.
    • Places générationnelles, tradition et identité.
    • L’histoire, les souvenirs, parole et secrets.
    • Les deuils, honorer chacun des membres de la famille, l’équilibre des places et des relations.
  • :
    • Apports théoriques
    • Apports techniques
    • Mises en situations
    • Partage de ressources
    • Support de formation
  • :
    • Psychologue
    • Gérontologue
  • : 4 journées (ou 2x2)
  • : 6 à 14 Personnes
  • :

    Sur Devis

  • Cadres en Mission
  • 144 Rue Paul Bellamy
  • Nantes
  • 44000
  • : cadres-en-mission@analysedespratiques.com
  • : 06 62 78 25 67

Formation visant à favoriser la Bientraitance auprès des personnes âgées

Cette formation vise à développer la conscience des contextes, situations, comportements, interventions…en lien à la maltraitance des personnes âgées. Elle contribuera au développement chez les accompagnants des savoirs, savoir-faire et savoir-être indispensables.
  • : Intra-Etablissement
  • : Travailleurs sociaux, Soignants...
  • :
    • Sensibiliser les soignants aux risques de maltraitance afin qu’ils puissent trouver les bonnes attitudes
    • Garantir les meilleures conditions de vie et de prise en considération des usagers en identifiant les bonnes conduites des soignants au quotidien
    • Tenter de comprendre la violence et l’agressivité des usagers en institution afin de gérer des situations de crise
    • Optimiser les attitudes des soignants face à des situations spécifiques de maltraitance
  • :
    • Définir la bientraitance, la bienveillance, etc.
    • Les différents types de maltraitance : une classification en 6 points
    • Quand les besoins ne sont pas reconnus…la maltraitance Besoins, désirs, attentes Violences « dures » vs violences « douces »
    • Les causes de la maltraitance : organisationnelles, psychologiques, etc...
    • Les abus infligés aux usagers : indicateurs et facteurs de risques
    • La personne âgée agressive et maltraitance
    • Violence et psychopathologies des personnes âgées : la maladie d’Alzheimer et autres démences
    • Les risques liés à la sensibilité de la personne alzheimérienne : exemples au moment de la toilette, au moment des repas, dans les soins médicaux
    • Le recentrage sur l’expression de la personne : le langage et les émotions
    • Communication, écoute, reformulation, observation du non-verbal, les silences
    • Solutions, conduites et prévention. Quand on parle de bientraitance…
  • :
    • Apports théoriques
    • Apports techniques
    • Mises en situations
    • Partage de ressources
    • Support de formation
    • Évaluation des acquis de la formation
    • Évaluation de la formation
  • :
    • Psychologue
    • Gérontologue
  • : 3 journées
  • : 12 stagiaires
  • :

    Sur Devis

  • Cadres en Mission
  • 144 Rue Paul Bellamy
  • Nantes
  • 44000
  • : cadres-en-mission@analysedespratiques.com
  • : 06 62 78 25 67

L’analyse des pratiques professionnelles dans les EHPAD

L’analyse des pratiques c’est quoi ?

Le groupe d’analyse de la pratique professionnelle peut se mettre en place en intra mais également en inter. Ce temps d’échange permet à l’équipe de mettre à jour les pratiques professionnelles nécessitant une relecture collective à travers l’analyse de situations vécues.

Objectifs de la mise en place de l’analyse de la pratique

  • Proposer un espace d’accueil et de mise en mots du vécu professionnel en lien à la relation et à ses difficultés.
  • Écouter et accueillir les impacts émotionnels tout en accompagnant la mise en état ressource.
  • Mettre à jour les dynamiques et les enjeux sous-jacents aux problématiques présentes dans la relation d’accompagnement.
  • Permettre une prise de recul et de réflexion quant à ses propres modes de fonctionnement et à ses interventions éducatives.
  • Proposer de nouveaux outils d’analyse et différents modèles de compréhension des symptômes offrant ainsi une plus grande adaptation des réponses.
  • Permettre l’émergence d’hypothèses.

Cette pratique est régulièrement mise en place dans le cadre de la formation dans le secteur du handicap notamment. Il est aujourd’hui fort peu développé à tort dans le secteur de la gérontologie.

En effet, au vu de la complexité des situations, des relations très souvent difficiles avec les familles, l’analyse de la pratique professionnelle permet aux équipes de regarder autrement les situations dites cliniques, et d’être moins en souffrance face à l’agressivité fréquente des résidants et/ou de leur famille.

L’analyse des pratiques professionnelle permet de consolider l’identité professionnelle d’une équipe et donner du sens au travail : prendre en compte l’écart entre l’idéal professionnel et la réalité des pratiques.

Un outil de formation à développer dans les EHPAD

L’analyse des pratiques professionnelles au sein d’un EHPAD permet bien évidemment d’adopter une posture professionnelle, trouver la bonne distance relationnelle avec l’usager.

En effet les situations vécues sont sources de conflit important. Prenons l’exemple d’un refus de toilette. Ce refus va engendrer certainement :

  • De l’agressivité ou une forme de maltraitance de la part du soignant,
  • Une interrogation voire une réprimande de la part de la hiérarchie,
  • Une plainte orale ou écrite de la part de la famille,

Cette situation va probablement générer :

  • de l’incompréhension,
  • du stress,
  • de la non bientraitance,
  • de la colère.

Se poser et aider le ou les professionnels à comprendre ce que se joue dans la relation soignant-soigné, et dans la posture du refus de la personne âgée apportera de la sérénité. Tout d’abord l’écoute apportée par le groupe apportera une bienveillance engagée et permettra au professionnel de se sentir compris. Ensuite l’éclairage qui sera apporté par l’ensemble des professionnels et de l’animateur donnera un éclairage nouveau à l’ensemble du groupe.

Les personnes âgées vivant en EHPAD, rencontrent de réelles difficultés de compréhension et les professionnels quant à eux se sentent pris entre deux feux, voire maltraités entre les obligations faites par les directions, les demandes des familles et les refus des résidants.

A nouveau accorder un temps régulier où la parole est libérée c’est donner de la considération à une équipe qui en a besoin. Donner ce temps régulier c’est également, éviter le burn-out d’une équipe qui peut se sentir épuisée.

Il est temps aujourd’hui que les EHPAD mettent en place les groupes d’analyse de la professionnelle afin d’aider les équipes et in-fine les résidants à mieux vivre.

Un article de Belinda INFRAY – adimpletionum@gmail.com

Pourquoi mettre place un groupe d’analyse de la pratique professionnelle

Pour comprendre pourquoi il est important de mettre en place une telle pratique au sein des équipes prenons un exemple d’une situation vécue. Une équipe accompagnant et intervenant au domicile des personnes âgées : les gestionnaires de cas – MAIA.

Cette fonction très nouvelle en France requiert des équipes expérimentées qui devront accompagner des situations de personnes âgées dites en situations complexes. Les situations relèvent quelques fois de l’intenable et de l’impossible pour les professionnels en poste.

Un problème de posture du gestionnaire de cas:

Le gestionnaire de cas va devoir évaluer et prendre le temps de créer une relation de confiance avec la personne âgée. A contrario, les professionnels intervenant déjà dans la situation n’auront de cesse de demander des actes, des actions, et des réponses immédiates, car la situation perdure souvent depuis longtemps.

Le gestionnaire de cas sera ainsi « tiraillé » entre les professionnels partenaires, la personne âgée, son chef de service, et parfois même la famille. Chaque intervenant souhaitera que le gestionnaire de cas adhère à ses points de vue.

Cette situation est bien souvent pénible et difficile à tenir sur de longs mois.

Jusqu’où aller ? Quelle est ma place ? Suis-je légitime à réaliser cette action ?

Autant de questions auxquelles un groupe d’analyse de la pratique tentera de répondre.

La mise en place d’un groupe d’analyse de la pratique permettra alors de donner un temps privilégié à l’équipe de gestionnaires de cas. Il s’agit d’un espace d’écoute où la disponibilité du groupe et la bienveillance engagée seront présents. Le gestionnaire de cas pourra se repositionner dans sa relation avec la personne âgée, et les partenaires, notamment au travers d’un travail systémique.

Prendre du recul et redonner du sens au travail :

Cet espace de dialogue redonnera du sens à l’action du gestionnaire de cas, notamment grâce à sa posture.

Savoir comment accompagner, comment se positionner est essentiel, et permet de donner du sens à son travail. Ce temps d’analyse de la pratique redonnera du « souffle » au gestionnaire de cas en plein questionnement et en plein doute.

La place du professionnel dans l’accompagnement versus la posture professionnelle est une clé de la réussite de l’accompagnement, et notamment avec des publics très vulnérables comme les personnes âgées en situation complexe.

Savoir prendre du recul et se sentir légitime sont nécessaires dans l’accompagnement, mais d’autant plus lorsqu’il s’agit de population très fragilisée.

L’espace de l’analyse des pratiques est une bulle professionnelle où les gestionnaires de cas peuvent s’exprimer et prendre du recul. Ils se sentent écoutés et considérés.

Ce temps de travail et d’analyse leur donne accès à d’autres clés de lecture des parcours de vie et des liens d’accompagnement qui ont pu se tisser au fil du temps.

L’analyse de la pratique des gestionnaires des cas est une nécessité ressentie par de nombreuses équipes.

Un article de Belinda INFRAY – adimpletionum@gmail.com

Conditions d’accès aux coordonnées des demandes

L'accès aux coordonnées des demandes d'intervention nécessite un abonnement Proplus ou supérieur au Portail de l'Analyse des Pratiques. Ce service est réservé aux prestataires professionnels.

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
Parc Richelieu - Entrée 7
F-33800 Bordeaux, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: