Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice…
EHPAD TEMPS

L’analyse de pratique et EHPAD

Cet article à vocation de proposer au lecteur une réflexion à partir de l’expérience en tant qu’intervenant en analyse de la pratique au près d’équipes soignantes du secteur médico-social et à domicile.

Actuellement, l’analyse de la pratique professionnelle est encore peu répandue dans les Établissement médico-sociaux. Il apparaît que plusieurs éléments jouent en sa défaveur. Le premier, semble-t-il, est un argument qui ressort quotidiennement lors des séances: le temps. Comme nous ne l’ignorons pas, le temps en EHPAD (et la plupart des Institutions médicales) est un élément souvent avancé par le personnel, les directions, comme un frein à l’optimisation des accompagnements. Il faut dégager du temps pour former son personnel, pour les projets de vies personnalisés, pour proposer des activités, en plus de ce qu’il y a déjà à faire. nous observons un épuisement de la part des équipes face à cette problématique. Nous remarquons d’ailleurs un enkystement de cette problématique, le temps étant devenu un mur parfois infranchissable dans l’analyse des pratiques soignantes.

Tout est question de temps avant même qu’une situation soit pensée. Il semblerait que le temps soit généralement devenu prétexte et apparaisse comme une forme de résistance au changement. Nous observons alors ici une manifestation psychique d’un mécanisme de défense. Et pourtant, il est clair que le temps manque et le rythme infernal n’incite malheureusement pas à la mise en place de temps de réflexion, de prise de recul sur son quotidien professionnel. Le temps comme manifestation d’une résistance psychique laisse entendre un conflit sous-jacent entre le désir de bien-faire, les idéos personnels et la réalité. Ne pas avoir de le temps protège de questions “qui fâchent” sur soi ou sur le système Institutionnel. L’expérience des groupes d’APP en Ehpad nous invite à réfléchir à une problématique professionnelle institutionnelle autant, si ce n’est plus, qu’à un questionnement de sa propre façon de travailler.

Se pose alors l’interrogation suivante: quelle est la part de l’individu lorsqu’il analyse  sa pratique? Le soignant peut-il être le porte parole d’une organisation malade? le porteur du symptôme?

Mots-clefs : , , , , , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
5 allée de Mouettes
F-33500 Libourne, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: