Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Plus de 200 Professionnels au service des Equipes
Retour aux ≠ approchesCette approche vous est proposée par un(e) voire plusieurs intervenant.e.s du Portail de L'Analyse des Pratiques.

Le Jeu de Rôle dans un dispositif d’analyse des pratiques professionnelles

jeu-de-role

Psychodrame et dynamique de groupe

Cet outil favorise les interactions dans le groupe. Il permet à chacun de trouver sa place dans un groupe, de repérer et développer ses compétences relationnelles.

FONDEMENTS DE L’UTILISATION DE JEU DE RÔLE

Le jeu de rôle propose un cadre structuré dans lequel l’improvisation de scènes et de rôles à partir d’un thème choisi permet, en les jouant, d’en explorer toutes les possibilités, les significations et les résonances. Le jeu, la mise en action et la prise de conscience qu’entraîne une telle méthode active sont sources d’apprentissage, d’évolution et de changement. Dans les domaines pédagogique, socio-éducatif et thérapeutique, les applications du psychodrame sont particulièrement riches de perspectives.

Présentation du processus

 Il est proposé aux professionnels de  mettre en jeu des situations de travail. La mise en scène permet au-delà du récit de réactualiser des ressentis, des émotions qui ont pu générer des conflits, des tiraillements… Le jeu permet de mieux traduire l’intensité de l’évènement pour celui qui le raconte et de rendre visible le contexte dans lequel cela s’est passé.

Face à des évènements pour lesquels les mots, les positionnements ont manqué sur l’instant, le jeu de rôle permet au professionnel de les remettre en mouvement et de trouver par lui-même des issues différentes. Par exemple, face à une personne agressive, agitée, le jeu de rôle permet de s’essayer à différentes attitudes et comportements de manière à trouver une place suffisamment juste.

CONDITIONS DE MISE EN ŒUVRE DES JEUX DE RÔLES

  • Temps du récit: Un professionnel expose son scénario et « distribue » les rôles aux autres participants. Il précise sa pensée aux autres afin que sa situation puisse être suffisamment comprise pour être jouée. Le jeu est  un « faire semblant » pour pouvoir envisager toutes les possibilités dans un cadre sécurisant. Le scénariste va donner à voir la situation par les emplacements qu’il délimite dans l’espace ainsi que les déplacements des personnages.
  • Temps du jeu: Les « acteurs » jouent une représentation du scénario selon les  rôles et les indications du scénariste .Les « spectateurs » observent  la scène. Les participants sont libres d’être acteur ou spectateur.
  • Temps de retour: c’est un temps de partage des ressentis et des impressions de chacun dans le rôle qui lui a été attribué et dans ce qui a été perçu par les « spectateurs ». Il est un temps de repérage des écarts entre ce qui s’est joué et le scénario initial….
  • Temps d’élaboration : il s’agit d’un temps final de questionnements, d’analyses, de mises en lien, et de projections en terme de trajectoires de travail…

EFFETS ET POINTS FORTS DES JEUX DE RÔLES

  • Le groupe devient acteur et témoin de ce qui a été vécu. Chacun peut alors s’identifier et partager cette expérience. Cette mise en commun permet de fédérer le groupe et de parler en sa place d’acteur.
  • La visée principale réside dans l’aide à la prise de recul et à la compréhension de la situation analysée.
  • Dans un cadre contenant, le jeu apparait comme  facilitateur de l’expression d’une situation et permet une dynamique ludique de groupe par la mise en mouvement du corps.
  • la scénarisation  des récits permet de varier les registres d’expression.
  • Ce qui peut être oublié dans l’élaboration du récit peut être révélé par le mise en jeu et permet d’élargir la palette d’hypothèses.

POINTS DE VIGILANCE

Un climat de confiance au sein du groupe et avec l’intervenant ainsi qu’une adhésion de chaque participant sont des conditions nécessaires à la mise en place de cet outil . En effet des manifestations défensives du fait de « s’exposer » dans un rôle viendraient alors entraver le travail d’analyse des pratiques professionnelles.

Le recours au jeu peut être envisagé de façon ponctuelle pour redynamiser un récit, mais aussi une séance. La proposition vient de l’intervenant qui apprécie le moment opportun et l’objectif de cette mise en jeu.  Cette possibilité d’intervenir sera présentée succinctement lors de la rencontre avec l’équipe afin qu’au moment venu la proposition d’une mise en jeu puisse être accueillie.

ORIGINE DE LA MÉTHODE

Cette approche s’inscrit dans la tradition de J.L Moreno, ensuite adaptée en France par D Anzieu, à l’issue de son travail sur la dynamique des groupes. JL Moreno, sociologue et psychiatre fut également l’inventeur du psychodrame et de la psychothérapie de groupe.

Un texte de:

– Jean-Pierre BERNARD – Psychologue clinicien et Psychodramatiste :  jp.bernard86 (at) orange.fr | 06 86 51 63 18
 – Anne KLEIBERAnalyste des pratiques  professionnelles, Superviseure et Psychodramatiste : annekleiber.contact ( at) gmail.com | 06 35 35 66 10

Confiance, Conflit, Jeux de rôles, Psychodrame

Coordonnées


A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
5 allée de Mouettes - F-33500 Libourne, France
Tel:+33(0)6 62 78 25 67
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: