Skip to main content
Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Plus de 460 Professionnels au service des Equipes

Recherchez dans les articles

Supervision d’équipe et analyse des pratiques de travailleurs sociaux (TS)

La Supervision d’équipe et L’Analyse des pratiques – Pourquoi ?

Face au constat que les équipes d’action sociale sont de plus en plus confrontées à la grande précarité, à la violence et aux difficultés psychiques des parents et des enfants, l’accompagnement vise à apporter un soutien aux agents dans l’exercice de ses missions auprès des usagers.

Pourquoi l’équipe souhaite une supervision et une APP ?

  • Apprendre à se concerter, mieux travailler ensemble.
  • Ne pas se couper la parole, pouvoir exprimer les non dits,
  • Parler des situations conflictuelles,
  • Trouver sa place dans l’équipe,
  • Cadrer une réunion,
  • Savoir dire non, pouvoir exprimer

Pour traiter ces situations :

  • La place de l’enfant dans le système : éviter la stigmatisation de l’enfant et s’apercevoir que le problème est systémique
  • La place de l’institution dans l’accompagnement
  • Réagir à l’agression d’un usager
  • Comment couper la parole à un usager à fort débit
  • Le lien avec les partenaires et les conséquences des mauvaises relations
  • Cas d’un usager violenté : que faire quand cela se répète ?
  • Comment parler à un usager de son alcoolisme ?
  • Comment être à l’écoute et ne pas être intrusif face à l’usager : la bonne limite

La Supervision d’équipe et L’Analyse des pratiques – Pour quels résultats ?

  • d’enrichir le travail de nouveaux points de vue
  • d’aborder ses difficultés individuelles
  • de pouvoir parler des conséquences sur l’équipe du conflit interpersonnel
  • d’aborder les situations de conflits
  • de mettre l’accent sur la réaction ou non réaction de l’équipe
  • de mettre en relief la nécessité d’une « régulation » au niveau de l’équipe pour traiter les incompréhensions et divergences de points de vue
  • prendre conscience que sa propre représentation de la réalité n’est pas la réalité de l’autre.
  • distinguer les faits objectifs de ce qu’il perçoit et interprète, faire évoluer sa représentation subjective de la réalité
  • identifier « En quoi et dans quelle mesure le TS a une part de responsabilité dans la situation qu’il vit? »
  • faire la part entre ce sur quoi il peut agir et ce qu’il ne contrôle pas
  • se dissocier de la situation pour retrouver du discernement
  • exprimer les ressentis associés au vécu des situations pour déposer la charge émotionnelle
  • Expérimenter l’apport des positions perceptuelles

La supervision aide l’équipe à sortir d’un conflit ou d’une situation de conflit qui perdure en tissant de nouveaux échanges et en favorisant les compréhensions. J’utilise à cet effet la méthode des 7 clés. L’analyse des pratiques vise à apporter un soutien aux équipes afin de progresser sur leurs pratiques et sur l’analyse de situations vécues auprès des usagers. Ces deux formes peuvent être travaillées pendant les séances. Par exemple sur 6 heures, 2 heures peuvent être consacrées aux relations dans l’équipe, 3 heures pour étudier les situations, et une heure pour permettre au groupe d’ancrer les nouvelles connaissances.

Le coaching est un puissant outil pour permettre aux TS de retrouver leur pouvoir d’agir. Outil qu’ils retransmettent ensuite aux usagers, afin de remplir leur mission première : redonner l’autonomie aux personnes en difficultés.

Le pouvoir d’agir fera l’objet d’un prochain article.

Supervision d'équipe, Travailleurs sociaux, Analyse des pratiques