Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…  

Articles marqués avec ‘FAM’

APP FAM

FAM Recherche Intervenant en Analyse des pratiques – Pas-de-Calais

Analyse des pratiques en FAM

  • 3 groupes de GAP en fonction des unités d’accueil 
  • séances de 2h en présence des CDS et IDE; toutes les 6 semaines
  • objectif= cohésion d’équipe pour un accompagnement efficient et responsable
Ce Foyer d’Accueil MédicaliséFAM – recherche un intervenant pour des séances d’Analyse des Pratiques. L’intervention concerne 3 groupes constitués d’éducateurs spécialisés, de moniteurs éducateurs, IDE, AS, AMP… Aussi, les autres renseignements sur cette demande dans le Pas de Calais sont indiqués ci-dessous. En ce qui concerne la validité des demandes d’intervention des FAM et autres structures, le Portail ne peut apporter qu’une contribution: Lorsque nous sommes informés de la fin de la recherche par les établissements ou les intervenants nous indiquons « Pourvue » dans le titre.  Par ailleurs, si vous êtes un intervenant ou un formateur en analyse des pratiques, notez que l’accès aux coordonnées des structures demande un abonnement au Portail. Les différentes formules d’abonnement sont à votre disposition. Ainsi, vous figurerez dans l’Annuaire du site. Dès lors, vos coordonnées seront accessibles par les cadres des services et établissements sociaux , médicosociaux – FAM – et sanitaires.
  • : Pas-de-Calais
  • : Analyse des pratiques
  • : médicosocial
  • : FAM
  • : surdicécité
  • :
    • Politique du changement
    • Climat social lourd
    • Particularité de la population, à mettre en valeur
  • : oui
  • : facultatif
  • : ES/ME/AMP/AS
  • : 40
  • : 3
  • : 1 toutes les 6 sem
  • : 2_heures
  • : 04/19
  • : psychologue | professionnel_d'expérience du secteur
  • :

    Systémique

  • :
crèche

EMS cherche Supervision ou Analyse des Pratiques – Saône et Loire | Pourvu en offres au 18/12

Nous sommes 2 mandataires judiciaires au sein de la structure EMS: environ 300 lits et 160 mesures pour nous. Nous recherchons soit APP soit Supervision afin de nous aider dans notre posture professionnelle où les situations et décisions que nous prenons sont parfois difficile dans des situations complexes.

Cet outil devrait nous aider également à réfléchir à notre posture professionnelle et ses limites. C’est un temps important de réflexion sur nos pratiques, nos responsabilités, nos décisions, nos émotions et qui doit nous aider à développer la lucidité et la prise de distance afin de mieux gérer les situations complexes au sein de la structure.

Cet Etablissement Médico Social cherche un internant en Analyse des pratiques ou Supervision et a posté cette recherche pour la Saône et Loire le 10/12/2018. Dès lors, vous trouverez ci-dessous les éléments relatifs à la recherche de cette structure.
Les EMS qui publient des recherches d’intervenant ne nous informent pas souvent lorsqu’ils ont assez d’offres. Aussi, si nous disposons de l’information nous l’indiquerons à la fin du titre de l’annonce.
Pour obtenir les coordonnées des EMS concernés par des interventions en analyse de la pratique ou supervision d’équipe abonnez-vous au Portail de l’APP. Vous disposerez aussi de votre fiche dans l’Annuaire du Portail. Les Directeurs, chefs de service ou salariés des EMS pourront vous contacter directement.

  • : Saône-et-Loire
  • : Analyse des pratiques | Supervision d'équipe
  • : médicosocial
  • : Service mandataire judiciaire protection des majeurs
  • : ADULTES EN EHPAD - EHPAD Spécialisé FAM et FOYER DE VIE A. Handicapés
  • :

    Nous faisons face à des situations difficiles dans un contexte facteur temps pas toujours accommodant et notre mission doit s'articuler avec celui des équipes éducatives et soignantes du quotidien de la structure.

  • : ne_sais_pas
  • : Ne sais pas
  • : Mandataire judiciaire à la protection des majeurs et responsables des admissions de la structure
  • : 2
  • : 1
  • : 3 ou 4
  • : 1/2_journée
  • : 01/02/2018
  • : psychologue | psychanalyste | superviseur | professionnel_d'expérience du secteur | coach_professionnel | psychosociologue | formateur | sociologue
  • :

Analyse des pratiques professionnelles : quel choix d’équipe ?

EDITO

Nous inaugurons ici une nouvelle rubrique ou nous donnons la parole aux responsables de structures et services: Coordinateurs, Cadres, Chefs de services, Directeurs

Marc LASSEAUX Intervenant en Analyse des pratiques professionnelles et éditeur de la Lettre Psy & Co  les interviewe individuellement sur les problématiques qu’ils rencontrent dans l’élaboration, la mise en place ou la réalisation de séances d’Analyse des pratiques ou de supervision au sein de leurs équipes.

Vous souhaitez vous exprimer contactez directement Marc LASSEAUX

 De l’analyse des pratiques dans un FAM

 Dans linterview qui suit, le directeur-adjoint dune structure médico-sociale présente lexpérience dun dispositif danalyse des pratiques conduit dans son institution.

AP – Présentez-nous votre structure.

DA – Il sagit dun foyer daccueil médicalisé. Il fonctionne depuis près de vingt années. Sa vocation est daccueillir des personnes cérébrolésées, et de leur proposer un hébergement et un accompagnement médical et social en lien à leurs besoins et projets de vie. L’équipe qui accompagne au quotidien les personnes cérébrolésées est composée dans sa grande majorité par des professionnels AMP et AS, accompagnés pour la partie sociale par des coordinatrices sociales et pour le soin par une équipe médicale et para médicale et un psycholoque.

AP – Quelles sont les pathologies prises en charge ?

DA – Les personnes cérébro-lésés présentent différentes pathologies , dordre physique, psychique et neurologique entrainant des dés-inhibitions des perte de mémoire, mais aussi des psycho-pathologies en rapport avec leur histoire personnelle. Dune manière générale, quelles que soient les pathologies, les difficultés majeures rencontrées par les professionnels sont celles d’établir et de maintenir un cadre de vie sociale stable pour les personnes. Or, dans le cas notamment des troubles de la mémoire, cest chaque jour quil faut repositionner le cadre avec la personne, à ceci sajoutant parfois des difficultés à intégrer les interdits et un cadre collectif en raison de leur histoire de vie. Cest à cette fluctuation des limites au repositionnement répété du cadre de vie que les professionnels doivent sajuster dans le respect de la personne et au regard de sa pathologie. Cette réalité professionnelle difficile et déstabilisante, peut entrainer les professionnels dans limpuissance et dans la confrontation à leur propre souplesse, leur propre capacité à vivre le changement.

AP – Dans quel contexte avez-vous initié un dispositif danalyse des pratiques ?

DA – Le besoin danalyse des pratiques a été identifié et conduit il y a une dizaine dannées. Notre approche de l’époque privilégiait une participation de l’équipe pluridisciplinaire. Nous avons connu trois dispositifs successifs. Aucun dentre-deux na été pleinement satisfaisant, chaque cycle et chaque choix engageant du manque, au regard du vécu précédemment décrit, sans toutefois nier le bénéfice du côté fédérateur d’être dans ce travail en équipe pluridisciplinaire.

AP – Quels choix aviez-vous fait ?

DA – Notre institution avait fait un choix initial : celui de faire participer toute l’équipe pluridisciplinaire à ce travail danalyse de pratique. Cest un choix que nous avons maintenu, dun superviseur à lautre. Le premier superviseur était psychanalyste. Sa position éthique, de laisser au groupe linitiative des demandes, a suscité de linsatisfaction. Les deux praticiens qui ont suivi, quelles que soient leurs qualités et leur référentiel respectif, ont buté sur la question de lanalyse des pratiques. Or, nous pensions quun dispositif danalyse des pratiques se devait de traiter des pratiques professionnelles. Des superviseurs, nous attendions une position dissociée, cest-à-dire nous permettent un regard distancié par rapport à nos pratiques et un partage de points de vue par rapport à laccompagnement des personnes cérébrolésées en lien avec leur besoin.

AP – Cela ne sest pas produit ?

DA – Il y a eu des acquis. Mais ce travail na pas apporté lattendu: « travailler sa pratique » et sest répété dans chaque temps de travail danalyse des pratiques.

AP – Quelle est votre analyse aujourdhui ?

DA – Différentes causes sont à lœuvre. Chaque professionnel na pas le même référentiel à penser sa pratique et le rapport au savoir est différent en fonction des métiers. De ce fait, le rapport au savoir, à penser, à réfléchir par ces différences à générer des blocages. Nous lavons observé dans un des dispositifs précédé dune formation théorique au référentiel du superviseur. Ce référentiel est demeuré « une langue étrangère » pour certains professionnels. Ce retour d’’expérience mamène à considérer quun dispositif danalyse de pratique pour être satisfaisant doit sadresser à un métier en particulier qui partage la même pratique. Lobjet de ce travail devient alors un partage sur une pratique partagée, ses difficultés, ressources, un lieu d’échanges pour élaborer des façons d’être et de faire différemment au bénéfice de laccompagnement des personnes cérébrolésées. Faute de quoi, ce que nous avons pu observer avec la présence de l’équipe pluridisciplinaire, ce dispositif danalyse des pratiques se transforme en un lieu de régulation, et va traiter de la dynamique institutionnelle, des rapports entre les professionnels, bien plus que de la pratique à proprement parler.

AP – Vos réflexions conduisent à vous interroger dautre part sur la phase de préparation dun tel dispositif.

DA – La spécificité de chaque métier(s), les spécificités dun groupe de son histoire et de son parcours, son identité professionnelle, sont autant de facteurs à prendre en compte dans le choix du superviseur et de sa pratique. Dautre part un dispositif danalyse des pratiques s’élabore entre le commanditaire (en loccurrence la direction qui portent les besoins de l’équipe) et le superviseur. Cest un temps de travail où la demande doit être clarifiée. Cette étape est un enjeu majeur qui conditionnera la justesse du travail proposé à l’équipe au regard des besoins. Notre expérience me fait dire que ce stade initial est déterminant pour cerner les enjeux institutionnels et proposer une réponse la plus ajustée possible aux besoins identifiés (qui demande quoi, à qui, pourquoi faire, pourquoi maintenant.).

 Propos recueillis par Marc Lasseaux 

 

Conditions d’accès aux coordonnées des demandes

L'accès aux coordonnées des demandes d'intervention nécessite un abonnement Proplus ou supérieur au Portail de l'Analyse des Pratiques. Ce service est réservé aux prestataires professionnels.

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
Parc Richelieu - Entrée 7
F-33800 Bordeaux, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: