Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Près de 300 Professionnels au service des Equipes
  • L'analyse des pratiques professionnelles dans les métiers relationels
  • L'analyse des pratiques en travail social
  • citation livre lecture
  • SUPERVISION ET ANALYSE DES PRATIQUES
  • animer des groupes de professionnels en institution
  • L'analyse des pratiques professionnelles

  • former à la supervision et l'analyse des pratiques
  • DISPOSITIF D'ANALYSE DES PRATIQUES ET D'INTERVENTION
  • L'analyse des pratiques professionnelles
  • 13 etudes de cas


Recherchez dans les articles

Se sentir légitime en tant qu’intervenant en Analyse des Pratiques

légitimité

Il n’y a que peu de diplômes ou de certifications que les intervenants en analyse des pratiques valident pour pouvoir prétendre légalement au titre d‘intervenant en APP”.

Quand bien même, il arrive parfois que l’obtention, même brillante, d’un D.U d’Analyse des Pratiques laisse fragile la question de la légitimité pour l’intervenant APP.

Disons-le avec humour et honnêteté : pour devenir Intervenant en APP, il suffit de… s’auto-proclamer ! A l’évidence cette latitude a aussi son revers de la médaille. Car oui, si la liberté est laissée à tout professionnel de pouvoir proposer ce type d’interventions ( puisqu’à ce jour il n’y a effectivement aucune exigence ni contrôle en terme de diplômes ou de niveau d’études requis), il n’est pas évident de se sentir légitime dans sa pratique d’intervenant APP.

Cet article, spécifiquement rédigé pour les intervenants APP a pour objectif de clarifier les questionnements autour du sentiment de légitimité, d’ouvrir une réflexion à ce sujet et surtout et de proposer des pistes  de solutions concrètes.

Spécialisée dans les Analyses de Pratiques Professionnelles depuis plus de 15 ans, aujourd’hui formatrice et superviseur d’intervenants APP, j’entends fréquemment les stagiaires poser des questions relatives à leur sentiment de légitimité, et cela dès leur appel pour me présenter professionnellement leur profil et évoquer leurs besoins spécifiques de formation.

De nombreux ouvrages et articles détaillent les différentes légitimités ( sociales, psychologiques, institutionnelles…), en reprenant les racines étymologiques et en proposant une approche complexe de cette question.  Je ne peux que vous encourager à aller vous en enrichir et ce bref écrit ne prétend pas rivaliser sur ce point-là.

Dans cet article, je traiterai cette question du sentiment de légitimité chez l’intervenant en Analyse des Pratiques avec surtout du pragmatisme afin de proposer des solutions concrètes.

Au départ, et pour simplifier, à mon sens, toutes questions impliquant les notions de “ai-je le droit de” ou “ est-ce bien si “ sont en lien avec le sentiment de légitimé.

Appliquée à la pratique de l’intervenant en APP, cela peut se retrouver dans les questionnements suivants :

  • “Comment savoir, en tant qu’intervenant en APP si ce que je fais est “ bon” ? “ et si ce que je fais est bien de l’APP ? “
  • “Comment apporter quelque chose de pertinent aux participants alors qu’au final j’en sais moins qu’eux ou en ai moins d’expérience ?”
  • “Comment me sentir un intervenant APP compétent alors que je ne suis pas formé aux problématiques de terrain pour lesquelles je postule ? ou que je ne connais pas particulièrement le public dans lequel je m’apprête à intervenir ?”
  • “Comment défendre mon profil auprès des directions alors que je n’ai pas encore beaucoup d’expérience en tant qu’intervenant APP ?”

Il serait facile d’aborder cette question du sentiment de légitimité par le versant psychologique, d’autant plus qu’il s’agit pour moi de ma formation d’origine. Il est rare, je le pense, que cette question ne soit pas reliée à une dimension affective. C’est vrai.

Pour autant, ce que mon expérience de formatrice et de superviseur pour intervenant en APP m’a montré c’est que pour qu’un intervenant se sente légitime dans ses animations de séance il a, avant tout, besoin de pouvoir se repérer dans le déroulement et la progression des séances qu’il anime afin de disposer de balises auxquelles se référer et ainsi évaluer la pertinence ou non de ses interventions.

Dans cet article, je vous explique pourquoi et comment la solution de disposer d’une méthodologie d’intervention permet d’asseoir et de consolider son sentiment de légitimité lorsqu’on est intervenant en Analyse des Pratiques.

Pourquoi pouvoir disposer d’une méthodologie d’intervention est la clé ?

La légitimité est différente de la légalité. Est légal ce qui découle des textes de la loi.

Est légitime ce qui repose sur une autorité reconnue, fondée sur des principes moraux, éthiques et juridiques. Il est intéressant de savoir que dans les sciences sociales par exemple on définit la légitimité comme le consentement subjectif, même implicite, relatif au bon fondement de l’existence d’une action humaine. La question se retrouve ainsi en filigrane, comme citée précédemment  : “ était-ce bien fondé”/ ai-je bien fait de faire cela” ?

On comprend facilement combien il est compliqué de se sentir “le droit d’être un intervenant APP” lorsqu’il s’agit de “ prendre ce droit” après une formation, pour la plupart du temps non diplômante ( au sens de certifiante) ou même de s’être auto-proclamé intervenant APP.

L’intérêt de disposer d’une méthodologie d’intervention est de déplacer le point de référence de “ soi-même” à “ une méthodologie” et d’ainsi se libérer d’une grande partie de la dimension affective qui peut y être associée ( haute exigence de soi, mauvaise image de soi, culpabilité…).

Ainsi au lieu d’attendre de reconnaître “en soi” le “bien fondé de faire cela”, il est question de disposer d’indicateurs permettant de situer la progression de son animation et la qualité de ses interventions. En ce sens, il est extrêmement salvateur de disposer d’une méthodologie d’intervention pour apaiser cette question du sentiment de légitimité chez l’intervenant APP.

Et comment faire concrètement pour trouver cette méthodologie d’intervention ?

A mon sens, seuls 2 choix s’offrent aux intervenants APP :

  • soit en effectuant une formation vous outillant d’une méthodologie ( il est alors important de regarder en détail les programmes des formations, leur contenu, de lire les commentaires laissés ou de contacter d’anciens participants par exemple afin de vérifier la présence de ce précieux contenu pédagogique),
  • soit en la créant par vos propres moyens (c’est possible, à condition d’exigence autour d’un véritable travail de recherche empirique au fil des contrats en Analyse des Pratiques que vous animez).

Je ne pense pas que la question de la légitimité se résolve par oui je suis légitime ou non je ne le suis pas.

ANNE-CHIMCHIRIAN

En tant qu’intervenant APP, la véritable problématique qui se pose au travers du sentiment de légitimité est bien plus subtile et complexe à appréhender. Le fait de disposer d’indicateurs objectifs pour pouvoir évaluer par soi-même et faire évaluer par les principaux concernés ( les équipes/groupes ) la qualité réellement perçue de nos positionnements d’intervenants en Analyse des Pratiques, reste à mon sens le plus grand des appuis lors des animations de séances.

Puisse cet article continuer de nous amener à prendre du recul sur nos pratiques d’intervenants en Analyse des Pratiques Professionnelles, si précieuses sur les terrains concernés.

Anne CHIMCHIRIANIntervenante en APP – formatrice – superviseur d’intervenants en APP

Crédit Photo PxHere

Formateur, formation, Intervenant, Légitimité

  • L'analyse des pratiques professionnelles dans les métiers relationels
  • L'analyse des pratiques en travail social
  • citation livre lecture
  • SUPERVISION ET ANALYSE DES PRATIQUES
  • animer des groupes de professionnels en institution
  • L'analyse des pratiques professionnelles
  • former à la supervision et l'analyse des pratiques
  • DISPOSITIF D'ANALYSE DES PRATIQUES ET D'INTERVENTION
  • L'analyse des pratiques professionnelles
  • 13 etudes de cas

Coordonnées


A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
5 allée de Mouettes - F-33500 Libourne, France
Tel:+33(0)6 62 78 25 67
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: