Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice…
GAPP

GAPP – Les règles du groupe

Quatre Principes à respecter

Lors de la mise en place et de la présentation des groupes d’analyse de la pratique professionnelle (GAPP) l’animateur doit souvent présenter les « règles » ou les principes à respecter dans le cadre de ce groupe.

C’est à l’animateur de fixer le cadre et de s’y tenir et également de faire tenir ces règles dans le groupe. L’animateur doit garantir cette sécurité pour que le groupe lui fasse confiance.

Dans le cadre des groupes d’analyse de la pratique que j’anime je présente toujours 4 règles ou grands principes :

  1. La confidentialité,
  2. La bienveillance engagée,
  3. Le respect de la parole,
  4. La régularité.

La confidentialité en GAPP:

Il s’agit de la première règle d’un GAPP. Il est important de définir la confidentialité. En effet, il y a une différence entre la confidentialité et le secret absolu. La confidentialité concerne le fait que ce qui est dit par le groupe doit rester dans le groupe : OUI. Mais cette confidentialité peut-elle être perméable ? De mon point de vue oui. En effet, l’intérêt de l’analyse de la pratique est d’utiliser ce qui a été fait ou dit dans cet espace ailleurs. Donc, si l’équipe souhaite présenter ce qui a été travaillé à l’extérieur.

La confidentialité va concerner les éléments à caractère personnels de ce qui é été dit et travaillé au sein du groupe. La confidentialité va concerner le ressenti, les émotions, éventuellement les critiques. Bien évidemment les conflits et les désaccords profonds notamment avec les directions resteront confidentiels s’ils sont évoqués. Mais nous ne devons pas oublier que le groupe d’analyse de la pratique a pour objectif de les faire réfléchir à leur pratique professionnelle. Cet espace doit donc permettre qu’à l’extérieur les professionnels se saisissent de ce qui a été dit afin d’améliorer leur pratique ou de proposer une autre vision des choses, ou une autre modalité d’intervention pour la personne aidée.

La bienveillance engagée :

La bienveillance engagée est la seconde règle à poser dans un cadre de GAPP. Selon sa définition la bienveillance est la qualité d’une volonté qui vise le bien et le bonheur d’autrui. Vous trouvez cette règle trop « engageante » trop « forte » ? Pourtant cette bienveillance est nécessaire dans le groupe pour que la parole soit libérée, fluide et que chaque membre ressente une véritable confiance. La bienveillance dans le langage courant est une attitude dans les relations où chacun va être dans une disposition favorable par rapport à l’autre.

Cette recherche de la bienveillance, et donc cette attitude va permettre au groupe de « lâcher prise » et ainsi de poser des paroles qui n’auraient pas été possible dans un autre contexte.

L’idée de la bienveillance engagée dans un groupe peut se définir par le fait que chacun doit être attentif aux autres. Chaque membre s’engage à veiller sur les autres pendant les séances. Il s’agit donc d’une forme de solidarité dans le groupe.

Le respect de la parole :

Cette règle à poser en GAPP est la troisième règle. Je dirai plus précisément le respect de la parole donnée. L’idée maitresse c’est l’écoute, voire l’écoute active. Comment quand un de mes collègues, ou autres membres du groupe parle, je suis suffisamment à l’écoute pour ne pas lui couper la parole, et attendre le silence qui indique que je peux prendre la parole.

L’animateur a bien entendu ici une place particulière et doit observer les membres du groupe. Des signes extérieurs peuvent indiquer à l’animateur du GAPP quand un membre veut prendre la parole. Il veiller à bien la distribuer, à bien la réguler.

La régularité :

Cette quatrième règle vaut autant pour les participants que pour l’animateur. Quand je parle de régularité c’est une régularité dans le temps bien-sûr dans un premier temps. Donner un repère : un mercredi par mois, ou une demi-journée tous les deux mois…..Il est important que les membres du GAPP puissent se repérer et ainsi ne pas oublier ce temps qui leur est accordé.

Mais dans le cadre de la régularité je parle aussi de la régularité de présence des membres du groupe. Quand dans un groupe les membres vont et viennent il est difficile voire quasi impossible d’établir la confiance dans ce groupe et de créer un esprit de cohésion.

La régularité est nécessaire pour que la confiance s’installe.

Je viens de vous présenter les 4 règles qui m’apparaissent importantes dans un groupe d’analyse de la pratique professionnelle. Je pose ces règles au démarrage du groupe, mais je les rappelle également lorsque le groupe bouge.

En Savoir plus sur l’Auteure: Belinda INFRAY
Intervenante en Analyse des Pratiques

Mots-clefs : , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
5 allée de Mouettes
F-33500 Libourne, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: