Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…  
Solitude en Animation

Analyse des pratiques, Supervision, Animation d’équipes en couple, Pourquoi ?

Pourquoi anime-t-on en couple ? (2ème partie)

À cette question, une première réponse pourrait venir à l’esprit : « Pour ne pas être seul face à ce qui se passe dans les situations  groupales complexes ».

Cette question ne manque pas d’entrer en résonance avec celle posée par D. Anzieu autour d’une autre configuration de lien de couple, le couple amoureux. « Pourquoi vit-on en couple ? » se demande-t-il pour y répondre : « La raison originaire semble être la peur de la solitude ». Mais la peur de la solitude est-elle spécifique aux couples amoureux ? Ne nous l’entendons pas dans les déclarations suivantes : « Je ne me vois pas du tout animer seule », d’autant qu’à la peur de la solitude, D. Anzieu ajoute deux besoins :  « le besoin archaïque d’un étayage des fonctions psychiques sur un objet primordial » et « la nécessité de parer l’angoisse d’un retour à l’état de détresse lors des frustrations, des échecs, des stress de l’existence. »

Pourquoi donc anime-ton en couple ?

La littérature psychanalytique se montre inexistante autour de cette question dont l’intérêt nous semble indéniable.

Naissance de la co-thérapie et de la co-animation

À ma connaissance, l’animation en couple est née après la deuxième guerre mondiale, au Tavistock Centre for Couple Relationships à Londres. C’est d’abord le souci d’une aide sociale au couple et de la famille, qui a vu le jour après la Seconde Guerre mondiale, ensuite l’aide psychologique conjugale et intra-familiale ajoutée à l’aide professionnelle des travailleurs sociaux.

Pour assurer cette aide, M. Balint rejoint E. Balint, en questionnement, face à l’animation de séminaires qui prenaient la forme d’une étude de cas en direction des travailleurs sociaux qui recevaient des couples en grande difficulté pour lesquels, l’aide était centrée sur l’aspect social et qui s’était trouvée ensuite orientée autour d’une aide psychologique. C’est ainsi que le couple des animateurs se concentre dorénavant sur les questions qui se posaient pour les couples mais aussi pour celles qui se posaient aux travailleurs sociaux qui les recevaient.

Le couple de psychanalystes E. Balint et M. Balint créent ensuite le premier groupe Balint dans le but de former les médecins à la compréhension des situations pathogènes existantes.

La complexité des configurations de liens quand on se trouve face à plus d’un sujet qu’il s’agisse d’un couple, d’une famille ou d’un groupe a-t-elle entraîné la nécessité d’être plus d’un (thérapeute, animateur) ?

Mots-clefs : , , , , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
Parc Richelieu - Entrée 7
F-33800 Bordeaux, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: