Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice…

Analyse des Pratiques, Coaching ou Co-développement

L’atelier de Co-développement, le Coaching (particulièrement dans son approche Cognitive et Comportementale) et l’Analyse des Pratiques Professionnelles répondent au même objectif : donner la possibilité aux participants de bénéficier d’un lieu d’écoute et d’échanges bienveillants afin de leur permettre:

  • D’exprimer leurs difficultés dans un cadre confidentiel.
  • D’analyser  les facteurs permettant de faire évoluer ou de transformer la situation.
  • De décliner la transformation de cette réflexion en actions concrètes.
  • De créer ou consolider leur identité professionnelle.

 Les compétences de l’animateur d’atelier de co-développement sont transverses et complémentaires :

  • la définition/taille de l’objectif afin de le rendre Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Ecologique, mobilise le coach autant que l’APP
  • l’élaboration de la situation professionnelle vécue par l’exposant et la circulation libérée de la parole dans le groupe, font appel à un aspect majeur pour l’APP
  • les plans d’action mis en œuvre pour adapter sa posture professionnelle font typiquement parti de la boite à outil d’un coach professionnel
  • la capitalisation/évaluation de chacun et de tous sont rendus efficaces et facilités par le coaching cognitif et comportemental et ses outils spécifiques

Qu’est ce qu’un atelier de co-développement

La méthode d’apprentissages entre pairs, couplé à l’élaboration sereine de la profondeur de sa pratique, que constitue l’atelier de co-développement s’inscrit progressivement dans l’accompagnement des professionnels. Largement installée au Canada dans différentes collectivités, elle s’appuie, pour ses fondateurs Adrien PAYETTE* et Claude CHAMPAGNE*, sur une vérité relativement simple : « La pratique produit des connaissances que la science ne peut pas produire, donc qu’elle ne peut pas enseigner, et ce n’est que la pratique (et la réflexion sur-dans-l’aide de la pratique avec d’autres praticiens) qui en permet la transmission. »

La finalité première de l’atelier est le développement d’une intelligence collective.

Formalisés en CCC, les objectifs seront :

  • œuvrer avant tout à la fabrication de solutions opérationnelles et à la mise en place, par le participant, de plans d’actions visant à atteindre une série de buts, face à des enjeux ou des problèmes ; ces buts étant tangibles, concrets et incarnés dans l’ici et maintenant de la vie sociale et professionnelle du participant (aspect comportemental)
  • établir un plan d’action dont l’élaboration puis la mise en pratique sera l’objet d’un travail de déstabilisation/évolution des croyances limitantes qui s’y opposent (aspect cognitif)

Si les acquis de la formation expérientielle n’ont plus à être défendus, s’inspirer de l’expérience des « autres » nécessite, de la part de chaque participant, une attitude d’aide qui implique non seulement un pacte de non agression, mais un préjugé favorable les uns pour les autres.

Analyse des pratiques professionnelles et co-développement

En APP comme en co’dév, le professionnel reste l’expert du contenu quand l’APP/coach est l’expert (et le garant) du processus qui rythme chaque rencontre.

En co’dév., les participants sont invités, à tour de rôle, à jouer le « client » lequel expose une situation vécue, qui fait question pour lui, aux autres participants qui deviennent ainsi « consultants » de la situation, suivant un protocole clairement défini.

 

Il s’agira, pour l’animateur/coach, d’accompagner sur l’année les participants, individuellement ET collectivement :

Collectivement : à partir de l’expression du vécu d’une situation professionnelle, client et consultants définissent au début de chaque séance de façon précise et concrète, la problématique à traiter dans le cadre de l’atelier.

L’animateur/coach, par sa posture professionnelle est garant de ce cadre générant l’efficience de l’outil. Il accompagne ainsi les participants dans ce processus d’élaboration « de-leur-pratique-sur-le-terrain » ; en complément des faits relatés, l’animateur/coach proposera aux professionnels de travailler sur leurs représentations des protagonistes de la situation exposée par le client.

Le vécu partagé entre en résonance au niveau du groupe générant questionnements, mutualisation des expériences et des savoirs. Le processus de créativité à l’œuvre permet d’ouvrir un champ des possibles et une véritable évolution de la pratique des membres du groupe comme du groupe.

Individuellement : de manière implicite et pédagogique (dans le sens d’un entrainement régulier et progressif), le protocole de questionnement et la posture adoptés par le coach dans le débriefing du « client » vont favoriser « l’accouchement » par le coaché de ses ressources et talents intrinsèques lui permettant d’affronter, et de véritablement gérer, des situations qu’il croyait ingérables par lui ; avec le CCC, le coach va accompagner le coaché dans une flexibilisation de sa pensée pour lui rendre supportable et acceptable ce qui l’entravait et l’empêchait d’atteindre ses objectifs.

 

 Co-développement et Coaching Cognitif et Comportemental 

Les outils proposés ici quant a la « capitalisation », et au bilan des ateliers de co-développement, font clairement référence aux « Matrices Cognitives » identifiées dans le CCC.

Les 7 Matrices Cognitives, (Michael PICHAT)* :

  • M1 – Amplitude/Réductionnisme
  • M2 – Lucidité/Affectivité
  • M3 – Décentration/Autocentration
  • M4 – Innovation/Suivisme
  • M5 – Autonomie/Contrainte
  • M6 – Equilibre/Disproportion
  • M7 – Flexibilité/Pression

Chaque être humain se situe, dans chacune de ces matrices, en polarité (plus ou moins) « positive » ou (plus ou moins) « négative ».

Frédéric TRESSOLIdentifier et « mettre des mots » sur son positionnement naturel/spontané dans ce cadre, au gré des situations vécues partagées, crée indubitablement une envie/tentative d’accentuation de ce qui est positif/productif ou de flexibilisation de ce qui est négatif/contre-productif, engendrant nécessairement de nouveaux comportements chez le sujet.

Il apparaît particulièrement pertinent d’adapter cet outil aux buts recherchés, et surtout pour ce qui concerne l’évaluation des effets induits par l’outil même de l’« atelier de co-développement ».

En effet, pour agir sur la capacité à mobiliser les compétences attendues et à les adapter dans un contexte donné par le biais de modalités pédagogiques basées sur l’intelligence collective, la re-mise en question individuelle, devant le groupe, de sa pratique gagnera à être évaluée sur la base de ces repères.

En savoir plus sur Frédéric TRESSOL, Intervenant en Analyse des Pratiques

 


Mots-clefs : , , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
5 allée de Mouettes
F-33500 Libourne, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: