Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Près de 300 Professionnels au service des Equipes
  • L'analyse des pratiques professionnelles dans les métiers relationels
  • L'analyse des pratiques en travail social
  • citation livre lecture
  • SUPERVISION ET ANALYSE DES PRATIQUES
  • animer des groupes de professionnels en institution
  • L'analyse des pratiques professionnelles
  • former à la supervision et l'analyse des pratiques
  • DISPOSITIF D'ANALYSE DES PRATIQUES ET D'INTERVENTION
  • L'analyse des pratiques professionnelles
  • 13 etudes de cas
Retour aux ≠ approchesCette approche vous est proposée par un(e) voire plusieurs intervenant.e.s du Portail de L'Analyse des Pratiques.

Théâtre forum, un outil pour l’Analyse de Pratique

Théâtre Forum

Le théâtre forum est en réalité une forme du théâtre de l’opprimé. Ce dernier est théâtre dans le sens le plus archaïque du mot. Tous les êtres humains sont des acteurs (ils agissent) et des spectateurs (ils observent). Nous sommes donc, des « spect-acteurs ».

Il a deux principes fondamentaux :

  • Aider le spectateur passif, réceptif, dépositaire à se transformer en protagoniste.
  • Ne pas se contenter de réfléchir au passé, mais préparer des modèles d’actions futurs.

Concrètement, dans le champ de l’analyse de pratique, il s’agit de jouer et d’observer une situation sous toutes ses coutures. La méthodologie du théâtre forum permet des possibilités de résolutions inédites et des modèles d’actions futurs. Elle place tous les participants au cœur de la situation. J’ai pu pratiquer cette méthode dans des services d’accueil de jour, dans des groupes d’entraide mutuelle, ou encore dans des hôpitaux de jour. Elle a été grandement appréciée par les participants.

FONDEMENTS DU THÉÂTRE FORUM

Le théâtre forum favorise le rétablissement du dialogue entre les êtres humains. Les relations sociales se schématisent très souvent en monologues où l’un des tenants de la relation commande, parle, impose, tandis que l’autre est réduit au silence. Le théâtre de l’opprimé aide à comprendre et à rompre ces relations de dépendance. Il crée une dynamique qui permet d’inclure tous les participants dans la situation vécus par l’un d’entre eux. Il offre la possibilité de mettre en image « sa réalité ». Les mots ont des contours que les images n’ont pas.  Cette méthode est particulièrement adaptée aux équipes pluridisciplinaires : Éducateur, assistant social, aide-soignant, infirmier…

MISE EN ŒUVRE DU THÉÂTRE FORUM AU SEIN D’UN GROUPE

Le théâtre forum est une sorte de jeu. Comme tout jeu il a ses règles. Elles peuvent être modifiées, mais elles existent toujours, afin que les joueurs participent à une même entreprise. Qu’une discussion puisse naître, profonde et féconde. Un des acteurs doit exercer la fonction de « joker » (meneur de jeu) : c’est à lui d’expliquer les règles, de mettre en évidence les transgressions, d’encourager les uns et les autres.

Nota :Pour plus de facilité, j’ai conservé les termes de public, acteurs et protagonistes employés par le théâtre forum.

Préalable

  • La situation abordée est clairement et précisément décrite. Les protagonistes de l’histoire sont facilement identifiables.
  • Chaque scène doit trouver son « expression ». Elle peut revêtir une forme réaliste, symbolique, expressionniste, mais jamais surréaliste puisque le but est de discuter sur des situations concrètes.
  • Durant une quinzaine de minutes, des jeux théâtraux simples et ludiques sont mis en place. Cela, afin de permettre aux participants d’adhérer au travail.

Déroulement

La scène est jouée, on présente la situation comme un spectacle conventionnel. On demande aux spectateurs des idées de résolutions puis on les met en scène. La « lutte-jeu » consiste en ce que les acteurs tenteront d’achever la pièce de la même façon, et que les spectateurs tenteront de la modifier en montrant que de nouvelles solutions sont possibles et valables. Les acteurs tentent de maintenir leur vision du monde à moins qu’un spectateur n’intervienne et qu’il ne modifie la vision « tel qu’il est » en un monde « tel qu’il pourrait être ».

Le public peut agir et proposer de remplacer le protagoniste (celui qui a vécu la situation). Il suffit de se lever et de crier « stop ». La scène se fige, le spectateur dit précisément l’endroit où il désire reprendre le rôle et la situation redémarre.

L’acteur qui a été remplacé ne se retire pas tout de suite du jeu : il veille, comme une sorte d’égo-auxiliaire, afin d’encourager le spectateur et de l’orienter si besoin.

Lorsqu’un spectateur remplace le protagoniste, les autres acteurs doivent maintenir leur rôle avec la même intensité. Le spectateur est là pour faire évoluer la situation, tandis que les acteurs veulent maintenir « leur monde ».

    • Si le spectateur renonce, il sort du jeu. Le protagoniste reprend sa place et le jeu continu. Un autre spectateur pourra alors crier « stop » pour expérimenter une nouvelle piste.
    • Si le spectateur parvient à changer « la vision du monde » des acteurs, alors il est possible de changer les acteurs pour expérimenter une nouvelle voie de « répression ».

Cette logique permet d’expérimenter à la fois des propositions de résolutions, mais aussi les nouveaux problèmes qu’elles pourraient faire naître.

La connaissance qui résultera de cette recherche sera nécessairement la « meilleure connaissance » que tel groupe social et humain pourra atteindre. Pour une MAS, un IME ou tout autre structure des secteurs sociaux, c’est l’opportunité d’obtenir une véritable « IRM » de la situation analysée.

Le forum terminé, on propose de construire un « modèle d’action future ». Ce modèle devant être joué par les spectateurs.

LES POINTS FORTS DU THÉÂTRE FORUM

  • Cette technique permet de sortir des sentiers battus, de redistribuer les cartes de notre pensée, de nos croyances.
  • Elle permet d’analyser une situation sous tous ces aspects.
  • Elle offre la possibilité à tous les participants de s’exprimer.
  • Le corps est en action et favorise une écoute et une participation active.
  • Encore peu empruntée dans le secteur du médico-social, elle permet aux professionnels de sortir de leur zone de confort.

LES POINTS DE VIGILANCE

  • Il est important que le « joker » soit aguerri. Il est le dépositaire du bon déroulement de la séance et protège de sa bienveillance les participants.

L’ORIGINE DU THÉÂTRE FORUM

Augusto Pinto Boal dit Augusto Boal est né le 16 mars 1931 à Rio de Janeiro au Brésil. Il est décédé le 1er mai 2009. Écrivain, dramaturge, metteur en scène, théoricien, homme de théâtre, et homme politique brésilien contemporain, il a été l’une des figures majeures du théâtre de la seconde moitié du XXe siècle.

Il fut le fondateur du mouvement « Le Théâtre de l’opprimé » qui est désormais répandu à travers le monde entier. Cette forme de théâtre souhaite aider à lutter contre toutes les formes d’oppressions pouvant exister dans les sociétés humaines. Il aide à analyser et comprendre les situations les plus complexes.

« Le grand mérite du théâtre de l’opprimé est de créer le doute, de ne pas donner de certitude (et celle-ci doit venir, au mieux, après le doute, jamais avant). Si tu donnes la certitude avant le doute, tu ne réponds à aucune nécessité. Le théâtre politique d’avant était univoque, il donnait les bonnes réponses. Ce que nous essayons de faire aujourd’hui, c’est de poser les bonnes questions, la meilleure d’entre elles étant à mon sens : quelle question voulez-vous vous poser ? » A. Boal

MÉTHODES COMPLÉMENTAIRES

Le théâtre de l’opprimé regroupe plusieurs techniques comme : le théâtre invisible, le théâtre image, l’arc-en-ciel du désire et le théâtre forum.

Le « théâtre image » est souvent associé au théâtre forum. Il peut servir de travail préparatoire à une séance. Grossièrement, le principe est de créer une image pour visualiser une situation et de la transformer en image désirée.

En Amérique latine, le théâtre de l’opprimé a fait ses preuves dans tous les domaines. En Europe, c’est le milieu culturel qui s’est emparé en premier de cet outil.

Dans le secteur du médico-social, il est  parfois utilisé auprès de groupes d’usagers, il peine encore à s’imposer auprès des professionnels de santé. Ce retard est certainement dû à la crainte qu’ont les individus de se mettre en jeu. Qu’ils soient rassurés, il ne s’agit pas de devenir des comédiens, mais plutôt de permettre une analyse profonde des situations et de permettre à tous de s’exprimer.

Texte de Mickaël Bédart : Animateur de groupes de parole, Coach professionnel, Intervenant en Analyse des Pratiques, Dramathérapeute.

    Expression, hypothèses, Problèmatiques, Théâtre forum

    Coordonnées


    A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
    5 allée de Mouettes - F-33500 Libourne, France
    Tel:+33(0)6 62 78 25 67
    E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
    URL: