Skip to main content
Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Plus de 460 Professionnels au service des Equipes

Recherchez dans les articles

L’intervenant en Analyse de Pratiques Professionnelles (APP), la fluidité de ses postures

En qualité d’intervenante en Analyse des Pratiques Professionnelles dans les structures médico-sociales et socio-éducatives depuis plusieurs années, je me suis posée la question de la portée des APP auprès des professionnels individuellement, collectivement et auprès d’une structure plus globalement. Quels que que soient les domaines ou contextes où nous intervenons, il me semble essentiel qu’un intervenant qui accompagne se pose la question régulièrement et réinterroge ce qu’il fait, pourquoi il le fait, comment, à qui et les résultats produits.

C’est ainsi que je me suis penchée plus particulièrement sur le processus de l’Analyse des Pratiques Professionnelles.

Ce questionnement est corrélé à la demande récente provenant de plusieurs directeurs exprimant le souhait que les séances d’Analyse des Pratiques Professionnelles ne soient pas « uniquement l’expression de plaintes », selon l’expression employée.

1-Relier les points :

En séances d’APP, on part de situations d’accompagnement vécues avec un usager ou un membre de la famille, et on va décrypter, comprendre, mettre en perspective la situation en regardant : ressenti du professionnel et impact, posture, méthode, représentations, choix de moyens, grille de lecture théorique, …

Ce qui en fait selon moi, toute sa puissance et sa portée c’est que par ce biais,  directement ou indirectement, va être « mis au travail », en fonction du parcours de l’intervenant :

  • Les relations et interactions entre les professionnels et ainsi la cohésion d’équipe
  • La qualité de l’écoute, la manière de communiquer, le soutien entre professionnels
  • Le positionnement de chacun face aux changements survenus dans la structure, la cohérence (les valeurs)
  • Les croyances et conceptions personnelles qui nourrissent ou freinent une situation
  • La conscience de l’atmosphère, des relations que l’on génère et de l’impact sur les usagers
  • Une démarche de changements, de développement au service de la croissance de la situation et également du professionnel.

Les Ateliers d’Analyse des Pratiques animés ne sont pas seulement des temps d’échange entre professionnels mais des temps de mise au travail engageant le professionnel dans l’observation, la mise en conscience et un changement éventuel de sa pratique, et ceci dans un cadre et un groupe qui aide, qui soutient, qui pose un regard constructif. Je pose l’intention que les différents points listés ci-dessus soient reliés et à l’œuvre dans les séances d’Analyse des Pratiques.

On peut faire un parallèle avec une formation délivrée à des salariés, celle-ci donnera peu de fruits dans le quotidien de la structure ou de l’entreprise si elle n’est pas relayée, accompagnée par le Cadre ou le manager sur le terrain, et ce qui a été amené durant la formation ne sera pas potentialisée et ne se déclinera pas en compétences réelles.

2- Responsabilité et engagement :

Cela correspond au positionnement que je prends maintenant, je choisis d’accompagner des structures et équipes dont la direction et les professionnels adhèrent à cette orientation axée sur deux valeurs principales : la responsabilité et l’engagement.

Il m’importe aujourd’hui de contribuer à ce que les environnements professionnels se transforment en espaces d’enrichissements mutuels, de lieux de paix, de co-construction et d’amour au sens de l’Agapè en grec (amour universel).

3- Un positionnement :

Je choisis donc l’ouverture, ainsi l’espace d’APP n’est plus seulement un espace de paroles ou de plaintes et dans cette optique, toutes les postures qui font partie de mon bagage de formation sont utiles et mobilisées : coach, thérapeute, formatrice, et aussi et surtout ce que l’on est et où on se place en tant qu’intervenant pour animer ce processus.

Une question de choix, de positionnement et d’intention, tout ce que les professionnels ont à regarder et faire grandir, l’intervenant a aussi à le faire, il n’est pas séparé, il est engagé avec les professionnels dans un chemin d’évolution intellectuelle, émotionnelle et spirituelle.

Positionnement, postures, engagement