Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nice… DEVIS:  

La posture de l’intervenant A.P.P. : clarté cognitive et adaptation pragmatique.

Développer les Intelligences de chacun..?

Sans entrer dans le détail, je crois profondément que les potentiels de chacun peuvent se révéler, évoluer, bouger.. à tous les moments de la vie et que rien n’est figé. Je crois profondément qu’au delà de ce qui nous différencie, bien plus de choses nous rassemblent…dans nos émotions, nos fonctionnements…et parfois nos envies, nos aspirations et notre communication.

Mais cette formulation est ambitieuse et il faut rester humble mais motivé quant à cette aspiration.

Pour mettre en action les intelligences de chacun, les groupes d’analyse des pratiques professionnelles, représentent un formidable laboratoire aux enjeux à la croisée de dynamiques complémentaires: le contexte institutionnel, les répercussions émotionnelles, les relations humaines, l’identité professionnelle de l’établissement, de l’équipe.

La Clarté cognitive.

C’est un concept issu des travaux de Downing et Fijalkow (1979 et 1990) il repose sur un postulat de confusion initiale de l’enfant lorsqu’il commence à apprendre à lire. On assiste alors à une clarification progressive ou prise de conscience progressive de l’écrit:

Lorsque les enfants ne savent pas encore lire, l’écrit constitue pour eux un objet mystérieux dont ils ne perçoivent clairement ni la nature ni les fonctions. On parle alors « confusion cognitive » qui, au fur et à mesure que progresse l’apprentissage de la lecture, laisse le pas à un état croissant de « clarté cognitive ».

En clair, on pourrait résumer cela ainsi: plus un enfant a conscience des fonctions de l’écrit (à quoi ça sert de savoir lire?), mieux il s’inscrit dans l’apprentissage de l’écrit.

On pourrait établir un parallèle avec les 4 phases d’apprentissage décrites par Maslow:

  1. Inconscient incompétent (Je ne sais pas que je ne sais pas)
  2. Conscient incompétent (Je sais que je ne sais pas)
  3. Compétent conscient (Je sais que je sais)
  4. Compétent Inconscient (Je ne sais pas que je sais)

La “clarté pédagogique”

Placer les participants aux groupes d’A.P.P. dans une possibilité de situer clairement ce qu’ils peuvent tirer comme bénéfice de ces temps de partage et d’analyse autour de leur pratique professionnelles, comment ils pourront les réinvestir dans leurs pratiques: c’est, à mon sens, une base nécessaire à la mise en lien des intelligences de chacun et à l’émergence de cette intelligence collective issue des expertises et expériences de chacun.

Savoir être communicationnel/langagier: les habiletés sociales et pragmatiques.

Adapter le contenu du discours mais aussi la forme: les dimensions paraverbales (intonations, voix, gestes, mimiques…) et non verbales (posture, implicite…) bref, adapter son langage au contexte et à son interlocuteur, c’est ce que nous faisons lorsque nous utilisons une compétence langagière spécifique: la pragmatique.

C’est une branche de la linguistique qui s’intéresse aux éléments du langage dont la signification ne peut être comprise qu’en connaissant le contexte de leur emploi.

La compétence pragmatique est l’une des composantes de la compétence communicative et renvoie aux fonctions exécutives, à des choix d’ordre stratégique dans le discours en vue d’un but précis. Comment organiser, structurer le discours pour transmettre un message efficace?

Ce “savoir faire” qui est en fait un “savoir être communicationnel” relève plutôt de l’utilisation de l’outil langage, mais est une composante essentielle de l’analyse des structures langagières. Les compétences pragmatiques sont la base des habiletés langagières et sociales.

Au final…s’adapter aux autres en restant soi-même.

Comment adapter la communication de l’intervenant en A.P.P…?

julien Beaufils

En utilisant des supports adaptés (supports visuels, mind map, power-point, plannings, enregistrements audio, chorégraphies…) aux contextes et aux groupes accompagnés, mais en veillant à rester fidèle à ses valeurs, sans tomber dans l’application de “recettes miracles”, connaître les modèles pour mieux vous en détacher.

Concrètement, il s’agit donc de trouver la juste distance, celle où l’on adapte sa communication à son interlocuteur et à son ressenti, sans projeter ses propres représentations mais en gardant à l’esprit l’objectif d’analyse des gestes et postures professionnelles.

En savoir plus sur Julien Beaufils
Intervenant en Analyse des Pratiques professionnelles

Photo by You X Ventures on Unsplash

Mots-clefs : ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
5 allée de Mouettes
F-33500 Libourne, France
Tel:+33(0)6 62 78 25 67

E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: