Skip to main content
Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Rennes…
Plus de 460 Professionnels au service des Equipes

Éric COISSIEU Analyse des pratiques professionnelles / Supervision et régulation

Alboussière, France
07440, Alboussière, France
Titres - Fonctions
Intervenant en Analyse des Pratiques, Intervenant en Régulation d'équipe, Intervenant en Supervision d'équipe
Mode(s) d'intervention
En établissement , En télétravail , Par Téléphone et/ou Téléconférence , En visioconférence
Autour des villes de:  
Valence Lyon Grenoble Genève ...
  Présentation

J’interviens en analyse des pratiques professionnelles au sein des établissements sociaux et médico-sociaux, sanitaires et scolaires. J’interviens dans la région Auvergne -Rhône-Alpes et en Suisse. Pour commencer, il me semble que la présence d’un superviseur/régulateur d’équipe dans les établissements est une pratique indispensable pour plusieurs raisons.

D’une part, la supervision permet d’améliorer les pratiques des soins et les diverses prises en charge, en les rendant plus homogène.

D’autre part, l’analyse des pratiques professionnelles permet aux équipes de prendre du recul sur les pratiques et d’identifier les points forts et les points faibles des participants sur des cas complexes.

Ce dispositif est encadré par un devoir de confidentialité de la part des membres présents, mais aussi par le superviseur lui-même.

Il vise à mettre le groupe au travail, en outre: les faire “accoucher” de leur propre réflexion. Nous appelons cela “Maïeutique Socratique“, ou l’art d’accoucher les esprits. Il est important de noter que le superviseur n’impose pas sa volonté, il insuffle seulement, il aère la pensée  afin que la capacité créatrice de chacun prenne le relai. En outre, pouvoir passer du “signifié” au “signifiant” pour trouver les causes, ce qui fait obstacle, ou plutôt ce qui bloque la pensée du groupe.

D’autant que le savoir total n’existe pas, mais que le superviseur est souvent mis à cette place de “sujet supposé savoir“. Pourtant, le “sujet supposé savoir” n’est pas le sujet sachant, bien qu’il faille avoir beaucoup de connaissances pour accepter de laisser cette place vide, afin d’aider à l’élaboration de chacun. Il faut alors que le superviseur s’harmonise avec le groupe tout en s’effaçant, pour laisser celui-ci trouver par lui-même ce qu’il sait déjà implicitement. D’ailleurs Kant disait “qu’il n’y a pas de pire tyrannie que vouloir faire le bien d’autrui” sans l’autre.

Il convient alors pour le professionnel de délimiter l’impossible, afin de trouver du possible. Cela permet de se décoller des “constellations transférentielles“, et d’accepter ses propres limites d’où un lâcher prise salvateur pour le superviseur et l’équipe.  En effet, en supervisant il ne faut pas répondre à une demande de “savoir” mais plutôt favoriser le déplacement de la pensée. En outre, il y aura toujours un trou, du vide, du manque et il conviendra de renvoyer au groupe son propre savoir afin de sortir de l’aliénation.

Par conséquent, le superviseur ne doit pas brandir son savoir comme un “phallus” (toute puissance), mais ne jamais oublier de laisser la place vide, et  plutôt de s’interroger. Qu’est ce que cela me fait? dans quelle position suis-je? qu’est ce que je ressens? quelle résonance en moi? en outre, accorder de la valeur à ce qui l’interpelle. Cela permet de trouver le “signifiant maître” et de découvrir l’énigme, afin d’accompagner le groupe dans le cheminement de sa pensée. Notre point d’appui est ce qui nous reste hors symbolique, donc le réel. En supervision ce n’est pas le sujet qui sait, mais son symptôme.

Lacan disait “L’analyste a horreur de son acte, mais parfois quelque chose jaillit“. Je note donc, que la supervision est avant tout un travail de dépouillement, et qu’il faut faire taire ses pensées intérieures afin d’écouter le groupe. Et par conséquent encore une fois laisser la place vide, ce que j’en conviens peut paraître paradoxal. En effet, en supervisant nous sommes dans le réel qui est très difficile à définir, car il est propre à tout un chacun et donc singulier. Souvent c’est ce qui nous échappe, ce qui ne peut être signifié. Le réel ne s’attrape pas, mais il se rencontre, il est donc hors substance ( si j’ose dire c’est ce que l’on prend dans la figure, sans que l’on s’y attende).

En conclusion, je dirai que ce n’est pas le soin technique et l’application de celui-ci qui est le plus important, mais l’implication dans la rencontre clinique. Donc, la question du désir du superviseur, dont la relation est mise à l’épreuve aujourd’hui par l’hyper capitalisme dans le tout et tout de suite, qui efface la frustration importante pourtant pour tout sujet. Cela s’appuie sur le manque, le “trou” dans le savoir. D’autant qu’ il est difficile pour une équipe de se penser (panser) comme une équipe. D’où l’importance du superviseur pour recentrer le débat, donner du sens quitte à” frustrer ” un peu et interpréter certains silences. En supervision, il est question de symboliser le réel qui ne symbolise pas, mais pourtant qui s’est passé à un moment précis. Il faut alors accueillir le ressenti de chacun, et assumer la fonction contenante au sein du groupe. Nous existons d’abord par le regard de l’autre, et ne percevons pas le réel de nous même dans le miroir qui est inversé. En outre, nous ne pouvons pas nous passer du regard de l’autre, mais nous devons nous en dégager. De plus, par la parole nous quittons le réel de qui nous sommes et cela peut nous enfermer. Le superviseur doit donc être “ventriloque” en élaguant la toute puissance de son propre désir (fantasme). Il devra donc de manière inconsciente faire taire ses désirs, afin que le groupe chemine avec lui à son propre rythme et à sa propre pensée.

Intervention

Je propose des interventions dans les établissements sociaux, médico- sociaux, sanitaires, scolaires en collectifs. Mais également pour les professionnels libéraux sur site ou en distanciel.

Approche(s), Méthodologie...

Enjeux Supervision/Régulation d’équipe:

Meilleurs développements et compétences de l’équipe, épanouissement professionnel et prise de recul face à des problématiques complexes

Cohésion d’équipe:

Promouvoir une culture de travail harmonieuse, la communication et la collaboration efficace entre les membres de l’équipe.

Motivation:

Maintenir un niveau élevé de motivation et d’engagement au sein de l’équipe.

Résolution de problèmes:

Identifier le signifiant maître et résoudre les obstacles qui entravent la réussite de l’équipe.

Atteindre les objectifs:

S’assurer que l’équipe contribue de manière significative à la réalisation des objectifs de l’institution.

Améliorer les performances:

Identifier et mettre en œuvre par la parole des moyens afin d’optimiser la pensée de l’équipe.

Coordination interdisciplinaire:

Favoriser la coordination entre les différents professionnels de la santé et du social, pour une prise en charge globale des résidents.

Développement des talents:

Encourager la croissance et le potentiel imaginatif de l’équipe.

Création d’une culture de travail positive:

Établir une culture de travail où les membres se sentent soutenus, valorisés, motivés et engagés dans la prise en charge.

 Evaluation continue:

Surveiller et évaluer régulièrement les “déplacements psychiques” de l’équipe et l’efficacité obtenue.

Assurer des soins de qualité:

Favoriser la parole dans l’équipe, le symbolique afin d’assurer une prise en charge.

Autre(s) activité(s):
Supervisions individuelles | Coachings professionnels individuels
Formation

Formations :

  • Certification de superviseur d’équipe analyseur et régulateur d’équipe (institut européen psychanalyse et travail social – Joseph Rouzel)
  • Diplôme d’État d’Éducateur spécialisé

Je me suis formé également au fil des années :

  • en systémie (problématique familiale complexe)
  • en analyse transactionnelle
  • en gestion des conflits et de la violence
  • sur les troubles abandonniques / délinquance
  • la dysharmonie cognitive
  • en Psychiatrie ( névroses, psychoses, troubles du caractère et du comportement).
Eléments administratifs

Numéro SIRET : 903278611200010


Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Ce formulaire est envoyé directement à l'intervenant (ou à l'organisme) titulaire de la fiche annuaire ci-dessus

Nom
E-mail

6+trois=