Lille, Paris, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulon…  

 09 54 95 76 84  –   Espace Membres    

L’analyse des pratiques et des situations professionnelles

Un espace-ressources pour les personnels des établissements et services sociaux ou médico-sociaux

Au croisement de l’analyse et de l’action

Les espaces de distanciation coopératifs proposés aux professionnels de l’éducation spécialisée, et plus largement aux travailleurs sociaux : l’analyse des pratiques, la régulation de groupe et la supervision des équipes pédagogique, éducative et thérapeutique sont autant d’outils d’investigation, différenciés par les méthodes, les leviers utilisés et les objectifs à atteindre. Ils ont en commun une même finalité : le questionnement dynamique des modalités d’accompagnement des usagers, liant la réflexion à l’action.  

Un lieu pour l’expression, la réflexion et l’auto-évaluation

L’analyse des pratiques et des situations professionnelles autorise la confrontation interactive des modes de faire intra-institutionnels, individuels et collectifs – qui interroge la qualité de l’accompagnement de l’enfant ou de l’adolescent, de la personne, par l’évaluation des positionnements professionnels et des difficultés individuelles et collectives rencontrées.

L’examen critique des procédés pour faire, des comportements, attitudes et discours, mais aussi des interrelations professionnelles – ici appréhendé et approfondi à partir de l’expression d’un fait, d’une situation ou d’un événement questionnant l’exercice de la fonction, le métier – permet de comprendre la pertinence des actes posés, leur sens et les effets induits.

De l’entre-soi mis en culture

Idée centrale : parler de ce qui, dans la pratique éducative et pédagogique – voire thérapeutique – fait problème (ou non) dans le but de donner (ou de redonner) du sens à un vécu professionnel mis à distance, c’est-à-dire saisi et considéré comme objet à re-fléchir – notamment quand s’insinue le sentiment d’impuissance qui installe l’incertitude sur les réponses à apporter, jusqu’au doute sur ses capacités à faire.

L’éclairage orienté sur l’évaluation de « ce qui se fait » – mais encore des données d’expérience de « ce qui va mal » ou « de ce qui fait mal » – délimite un cadre d’exposition de « réalités vécues », capitalisées par les liens métissés qui sont noués avec la théorie.

Le ce qui est dit (l’énoncé), représente le lieu où s’expriment et se confrontent les ressemblances et les différences pouvant être observées dans la pratique de chacun, là mis en culture dans un espace privilégié, celui de l’entre-soi.

Quand « je » et « nous » s’articulent

Il s’agit donc pour les professionnels de trouver forme et sens aux questions qu’ils se posent (… ou ne se posent pas) et de réfléchir aux réponses qu’ils apportent (… ou n’apportent pas) ; à ce qui se dit … mais ne se verbalise pas. La distinction – parmi les discours et les actes, les comportements et les attitudes – entre ce qui est pertinent, superflu ou encore parasite, efficace, insatisfaisant ou non abouti, s’inscrit dans ce processus de résolution dynamique et mobilisateur.  

L’interrogation des pratiques éducatives, pédagogiques et thérapeutiques vise le développement des capacités individuelles à échanger, à se questionner, à réfléchir ensemble, entre collègues, sans jugement quant à ce qui est livré, -livré par l’un ou l’autre.   

L’instabilité du réel 

Cette extériorisation, vécue entre pairs, facilite l’activation des interactions et la production collective de sens. Elle favorise encore l’émergence et la régulation interne d’un langage partagé, au profit du travail qui s’accomplit.

Le questionnement sensible et progressif de sa pratique et de ses idées amène le professionnel à mettre au jour, et certitudes stéréotypées et pratiques routinières … Le travail en groupe permet de découvrir d’autres manières possibles de penser et de faire, de nouveaux modes et moyens d’agir et d’interagir ; éléments conducteurs relevant de la professionnalisation, au premier bénéfice des usagers de l’Institution.  

C’est en ce lieu-dit imprécis, de recherche, de transcription, de construction et d’analyse du sens que se configure et se renouvelle la parole institutionnelle, objet d’un insaisissable et bien équivoque réel, qui toujours s’infiltre et se diffuse, inspire, instruit et nomme, puis s’échappe, se recompose encore, et de nouveau recouvre nos pratiques entrevues, de celles données à voir …

 Aide à la relation et relation d’aide 

Le soutien apporté aux accompagnants des personnes en difficulté participe du procès d’appropriation et de reconduction des éléments-sources de la relation d’aide à l’autre. Une vision et des valeurs portées qui orientent l’action associative, et conséquemment impliquent les établissements et services sociaux ou médico-sociaux dans l’examen régulier de la qualité du rapport accueillants-accueillis, dont elles sont garantes.

Dans ses attendus et ses visées, l’analyse des pratiques et des situations éducatives a pour objectif la mise en cohérence du global et du particulier, du vouloir et du faire, du discours et de l’action, convoqués autour d’une dimension univoque : le savoir-faire ; interrogeant en plein le sens même du mot « métier ».

Jean-Hilaire IZABELLE
         Psychosociologue – Psychothérapeute
                                                                                                         Spécialiste de l’analyse des interactions  langage/discours   (Diplômé de l’EHESS)
           Formations analytique et systémique    
  Email:    jean-hilaire.izabelle(at)laposte.net

Jean-Hilaire IZABELLE intervient dans les établissements et services sociaux ou médico-sociaux de l’Ouest de la France (Normandie – Bretagne – Pays-de-la-Loire), en qualité de psychosociologue. Domaines de compétences : l’analyse des pratiques – la régulation psycho-sociale et la supervision des équipes de travail – l’aide à l’élaboration et au développement des projets institutionnels.


Autres articles de l’Auteur

  • « Le curriculum vitae : une mise à l’épreuve de l’estime de soi » in « Le Journal des Psychologues » n°308 (JDPsychologues.fr) – [juin 2013] ; 
  • « L’intervention de régulation psycho-sociale dans les établissements et services sociaux ou médicosociaux »  in »Psychologie     Sociale » (psychologie-sociale.com – Dossiers de lecture) – [octobre 2016] ;
  • « Répondre aux besoins des jeunes » : approche sémiotique d’un discours contraint » in « Sciences et Actions Sociales » n°8 (sas-revue.org) – [novembre 2017].

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Coordonnées

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
Parc Richelieu - Entrée 7
F-33800 Bordeaux, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL: