S'enregistrer - Perdu ?          
analyse de la pratique
mercredi, 31 août 2016 18:09

Ethique en Analyse des pratiques et en Supervision

Écrit par 
Notez cet article
(1 Vote)
Depuis 2012, j’exerce comme Analyste-Superviseur auprès d’institutions du social, du médico-social, ainsi qu’en milieu hospitalier. Je travaille généralement sur site, et je me déplace dans toute la France.

Les pratiques sociales mettent souvent à mal les professionnels de la relation d’aide, ceux qu’il est convenu d’appeler « travailleurs sociaux ». Le travail avec des populations fragilisées, les collègues, la hiérarchie, les partenaires sociaux, les politiques ; lequel se fonde sur une dynamique relationnelle impliquante, induit une mise en tension permanente et une usure. Cela nécessite un travail d’entretien réparateur de l’outil de travail, à savoir le sujet humain pris dans les rets du social, et sa capacité d’enthousiasme.

A minima, avoir la possibilité de parler en son nom propre, et plus seulement au nom de l’Autre institué, sans encourir le risque du jugement, cela participera déjà d’une fonction cathartique et libératrice. Dans ma fonction tierce, je suis le garant d’un cadre qui facilite la circulation de la parole dans l’institution. Quelles qu’en soient les modalités choisies après entretiens préliminaires avec les demandeurs, il s’agit d’un travail analytique sur ses propres pratiques professionnelles, récentes ou en cours ; autorisant de ce fait la distanciation nécessaire, afin d’élucider des situations au travail parfois douloureuses et problématiques, pouvant avoir un impact sur la vie personnelle et professionnelle.

 Ce qui est fondateur d’un groupe de travail en supervision, c’est la demande (à distinguer de la commande de l’établissement) et la motivation des professionnels voulant y participer. Afin de permettre à chacun de s’exprimer, de donner la parole à ceux qui ne l’ont jamais ou rarement prise, nous conseillons de petits groupes de 6 à 10 personnes volontaires, se réunissant avec régularité tout au long de l’année.

 Cette question de la demande est fondatrice du futur groupe en travail et de sa continuité ; et cette question est approfondie généralement dès les premières séances, lors de sessions préliminaires. D’un point de vue éthique, nous préconisons :

  • Des séances mensuelles d’une durée d’une heure trente tout au long de l’année (régulation, supervision, groupes de parole).
  • Le respect total de la confidentialité des échanges langagiers.
  • La position d’extériorité et de tiercéité de l’analyste superviseur.
  • Un climat relationnel serein où est accueillie la parole de l’autre, sans préjugés, sans jugements de valeurs, et où chacun peut oser parler en son nom propre, se faire le sujet du groupe.
  • Que l’intervenant soit le garant du cadre des échanges, et qu’il accompagne les professionnels dans l’élaboration des questions qu’ils se posent (ou ne se posent pas) sur leur pratique, mais aussi sur l’impact psychique vécu dans la relation à l’autre (analyse du transfert). Les sessions sont toujours en phase avec le Réel de la clinique, à partir d’analyse de situations vécues, passées ou présentes.

En outre, le superviseur n’est pas dans une posture toute puissante d’expertise, apportant des réponses toutes faites et univoques, censées combler « le manque à être » : ce sont les professionnels qui sont les experts de leur expérience, ils détiennent – et souvent sans le savoir- un savoir expérientiel très riche. Le superviseur n’est pas dans une posture surplombante, ni celui qui détiendrait une vérité érigée en dogme, il n’est - et dans le meilleur des cas - qu’un passeur d’avenir, un accompagnateur des équipes (il soutient la parole dans l’espace du « dire »), voire un opérateur du traitement institutionnel du transfert

Le travail social nécessite du tiers !

La représentation-but, s’il y en a une, serait à minima une amélioration du « mieux-être » au travail.

Références en supervision et « analyse des pratiques » :

Hôpitaux du pays du Mont blanc, Centre Hospitalier Alpes Léman, EHPAD de Marnaz, Bonneville, Ambilly, Service petite enfance Passy, MDEF Cluses, ESAT du Mt Joly, LVA « La bergeronnette », ADMR 74, SIVOM HVA, CEMEA Paris…

Formation et recherche

J’anime chaque année un séminaire, partage en petit groupe d’une question ou d’un sujet que j’ai mis au travail durant une ou plusieurs années.

  • En 2015 : « Louis Althusser, entre génie et déraison » ;
  • 2016 : « Jean Oury, celui qui faisait sourire les schizophrènes ».
  • 2017 : actuellement en projet : « Aliénation et collectif ».

Je vous propose également des interventions sur les thématiques suivantes :

  • Le travail en équipe en institution.
  • Initiation à la psychanalyse.
  • Le transfert et la relation éducative.
  • Idéologie et inconscient.
  • Qu’est- ce que le social ?
  • L’amour et la haine.
  • Le développement du petit d’homme (formation petite enfance).
  • L’éducation populaire en question.
  • Besoin, désir, demande.
  • De la prise en charge à la prise en compte.
  • Psychiatrie et psychothérapie institutionnelle.
  • Usager ou sujet ? Une question éthique.
  • Supervision, régulation, analyse institutionnelle.
  • Histoire de la Folie en France (à partir de « Folie et déraison, histoire de la folie à l’âge classique » de Michel Foucault).
SERGE DIDELET

dans l'annuaire du site pour en savoir plus.

Contacter l'auteur par Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dernier de SERGE DIDELET

Laissez un commentaire

Dans l'annuaire du Portail

Titre principal:
Psychothérapeute

Région(s) d'intervention:
Ile-de-France

     

A-FCC Analyse des Pratiques Professionnelles
Adresse principale :
12 Square de Slovaquie
F-35200 Rennes, France
Tel:( 33 9) 54 95 76 84
Fax:( 33 9) 59 95 76 84
E-mail: contact(at)analysedespratiques.com
URL:

Ce site internet vous a plu !

Vous représentez une association ou un organisme de formation.

Faites réaliser, refondre, administrer ou animer votre site web par des professionnels du secteur.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Si vous souhaitez désactiver les Cookies il vous faut paramétrer votre navigateur.

Quelques explications:

Les pricipaux cookies suseptibles d'être déclanchés par le site sont la conséquence des boutons de partage via les réseaux sociaux, d'un enregistrement dans l'espace membre ou d'une géolocalisation.